Hard rock. Le groupe Fallen Lillies électrise le plateau de #Studio3

Publié le
Écrit par Sarah Rebouh
Fallen Lillies sur le plateau de #Studio3, en novembre 2021.
Fallen Lillies sur le plateau de #Studio3, en novembre 2021. © Sarah Rebouh - France Télévisions

Le groupe de hard rock Fallen Lillies est venu de Montbéliard pour électriser le plateau de #Studio3 après avoir sorti son premier album le 8 octobre dernier. "No master for lilies" est un disque engagé, à l'image du groupe 100% féminin, né dans le Pays de Montbéliard. Rencontre.

"Nous ne sommes pas des femmes bonnes à marier." Le message des Fallen Lillies est clair. Les quatre acolytes originaires du Pays de Montbéliard n'ont pas l'intention d'entrer dans les cases que leur réserve le patriarcat. Elles le disent haut et fort, notamment à travers leur dernier album intitulé "No master for lilies", sorti le 8 octobre 2020, pour le plus grand bonheur des amateurs et amatrices de son qui tape fort. 

"Cet album dénonce beaucoup de faits de la société actuelle. En tant que groupe de quatre femmes on est touchées par différents sujets, comme l'avortement, le harcèlement de rue mais aussi d'autres choses, comme la manipulation médiatique" nous a expliqué Hélène Schmitt, chanteuse et guitariste du groupe né en 2013 et composé également de Marine Granjon à la batterie, Laura Barbier à la guitare et Ludivine Guignot à la basse. 

On écrit sur les sujets qui nous touchent. Tous les jours on marche dans la rue, c'est des réflexions, des regards, des sifflements. Les hommes doivent comprendre que c'est quelque chose d'épuisant au quotidien... Mais on ne parle pas que de ça non plus !

Hélène Schmitt, Fallen Lillies

Les sujets engagés ne font pas peur au girls band, dignes héritières d'un style né pour revendiquer. Pendant le confinement, alors que tout le monde était rivé sur ses écrans, bloqué à domicile, les musiciennes ont sorti la chanson baptisée Féminicid-19, dans laquelle elles dénoncent sans détour les violences faites aux femmes

Découvrez Fallen Lillies, sur le plateau de #Studio3 : 

Des amies avant d'être un groupe de musique

Les quatre amies de collège et lycée, qui ont commencé la musique dans le garage des parents, se connaissent bien et c'est peut-être ce qui fait la différence. "On n'est pas juste des musiciennes ensemble, on est surtout des copines" confirme Hélène.

Au détour des couloirs de France 3 Franche-Comté, on les découvre souriantes mais aussi discrètes. Lorsque les premières notent résonnent, les réserves tombent et on prend en pleine face toute l'énergie et le talent des Franc-Comtoises.

L'album qu'elles défendent aujourd'hui balance des mélodies survitaminées, des cassures bien senties et propose des titres taillés pour le live. C'est d'ailleurs sur scène qu'elles en profitent le plus.

En 2019, les rockeuses ont vécu le concert le plus incroyable de leur jeune carrière, en ouverture du festival Hellfest, l'un des plus gros festivals de France. "C'était une expérience tellement dingue. On s'est complètement laissées submerger par nos émotions. On était ensemble, mais ailleurs... C'était quelque chose d'incroyable" se rappelle Hélène Schmitt, avec encore quelques étoiles dans les yeux.

L'an prochain, le groupe se produira sur de nombreuses scènes et notamment dans des festivals de la région. Pour l'instant, leurs noms restent secret, en attendant la publication des programmations complètes. 

▶ Découvrez d'autres artistes sur le plateau de #studio3

#Studio3 a été réalisé par les équipes de France 3 Franche-Comté :

Mise en images : 

Techniciens vidéo : Dominique Robbe et Daniel ChimenoSon : Jacky Paulin

Lumières : Loïc Yvars

Cadreurs : Christophe Vignot et Philippe Héritier

Scripte : Flora Conche

Infographie / habillage : Dominique Robbe

Montage : Manu Blanc

Interview et rédaction web : Sarah Rebouh

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.