Sochaux : 300 nouveaux postes de travail intérimaires

Ligne de montage de la Citroën DS 5 / © Maxppp
Ligne de montage de la Citroën DS 5 / © Maxppp

Pour satisfaire la demande commerciale, mais également pour faire face au lancement prochain du remplaçant de la Peugeot 3008, la constitution d'une demi-équipe de production supplémentaire a été annoncée cet après-midi au Comité d’Établissement du site PSA de Sochaux. 

Par Avec AFP

Cette demi-équipe débutera son activité au cours du mois de février sur le système 2 qui produit les Peugeot 3008 et 5008 et la DS 5. Cette augmentation de la production se traduira par l’intégration de 300 nouveaux postes de travail intérimaires à Sochaux, dont certains seront recrutés en CDI Intérimaires.

La 3008 lancée en 2009 avec plus de 826 000 véhicules vendus dans le monde depuis son lancement est un franc succès commercial pour la France où ce véhicule représente 34 % du volume global.

À l’occasion de cette création d’une nouvelle équipe à Sochaux, Denis Martin de la Direction Europe, déclare :

La transformation industrielle de nos sites améliore chaque jour notre compétitivité. Avoir des usines dynamiques, capables de s’adapter et de se mettre en mouvement rapidement est essentiel. C’est grâce à la  performance de notre outil industriel que nous pouvons suivre au plus près la demande de nos clients et des marchés en Europe.


Sur ces 300 nouveaux postes de travail intérimaires, "certains seront recrutés en CDI intérimaires", a ajouté PSA, sans en préciser le nombre.
Le 14 septembre, PSA et ManpowerGroup avaient annoncé un accord pour que 300 opérateurs soient embauchés en CDI intérimaire d'ici à 2017 sur les sites français du constructeur.
L'accord concernait en particulier 100 salariés recrutés par Manpower sur le site de Sochaux dès cette année. Les 300 emplois annoncés sont en sus de ces derniers, selon un porte-parole de l'usine.
L'annonce intervient au lendemain d'une communication de la direction de PSA au sujet de l'évolution de ses effectifs pour 2016, passant par 1.600 départs en congés séniors et 950 en mobilité interne et externe et misant fortement sur l'apprentissage.
Le constructeur, qui compte 55.000 salariés dans sa branche automobile en France, a présenté en comité central d'entreprise la déclinaison des mesures de départs prévues dans l'accord "Nouveau contrat social", signé en octobre 2013 par quatre syndicats.
Dans cet accord, PSA, qui a échappé de peu à la faillite début 2014 grâce à l'arrivée de l'Etat et du groupe chinois Dongfeng Motor dans son capital avant de redresser ses comptes, s'est engagé notamment jusqu'en 2016 à maintenir tous ses sites en France et à produire un million de véhicules dans l'Hexagone.

Sur le même sujet

Les + Lus