Propriétaire d'un château dans le Doubs, il lutte contre un projet éolien à un kilomètre de son terrain

À Puessans dans le Doubs, un projet de 4 éoliennes de 200 mètres de haut pourrait aboutir. Ce qui ne plaît pas aux habitants du village et des communes alentours et notamment au propriétaire d’un château, situé à moins d’un kilomètre du lieu où elles seront érigées.
Un habitant de Huanne-Montmartin se mobilise contre un projet éolien à un kilomètre de son château.
Un habitant de Huanne-Montmartin se mobilise contre un projet éolien à un kilomètre de son château. © FTV/GUILLEROT MALICK Apolline

Près de Baume-les-Dames, les éoliennes sont-elles en train de semer la zizanie ? Le secteur, plutôt venté, a déjà connu plusieurs implantations d’éoliennes ces dernières années. Sur la commune de Puessans, 4 éoliennes de 200 mètres de haut pourraient être érigées. Les plus grandes du département. Un projet qui n’est pas au goût de certains habitants de la communauté de communes des deux vallées vertes.

Le maire n’a pas informé ses habitants.

Jean-Nicolas Siebert, propriétaire d’un château à Huanne-Montmartin

Jean-Nicolas Siebert a 32 ans et il vient d’acquérir avec sa compagne un château sur la commune de Huanne-Montmartin, non loin de Puessans. "Je suis châtelain depuis 2 mois d’un château érigé en 1732. On est très content de restaurer ce beau château". Un propriétaire heureux qui vient de réaliser un rêve… Jusqu’à cette découverte : "à peine deux semaines après avoir acheté le château, on découvre au hasard d’une balade dans la vallée, un projet éolien dont personne n’est au courant", raconte-t-il.

Un projet de parc éolien inacceptable pour Jean-Nicolas Siebert, qui verra l’installation de ces nouvelles éoliennes presque sous ses fenêtres : "Les éoliennes actuelles sont à 5 km du village, je tolère. Mais les nouvelles seront à moins d’un kilomètre des habitants, du moulin, des exploitations donc à un niveau absolument intolérable en terme de nuisances visuelles, sonores".

Le projet risque également de compromettre les mariages, les réceptions qu'il souhaite organiser dans son domaine. "Les gens ne vont pas faire une cérémonie sur la terrasse avec 4 ventilateurs de 200 mètres qui tournent derrière eux, ça n’a aucun sens. On va l’entendre, ça va être sur toutes les photos", continue Jean-Nicolas Siebert.

Enfin, le jeune propriétaire fustige l’arrivée tardive selon lui de l’enquête publique : "Elle arrive en toute fin de processus. Le maire n’a pas informé ses habitants. En une seule heure, j’ai eu plus de la majorité du village qui a signé la pétition contre les éoliennes".

Un intérêt environnemental et financier pour la commune

Le maire de Puessans, instigateur du projet, confirme l’implantation des mâts au milieu d’une forêt de chênes. Un moyen d’entrer dans la transition énergétique, mais aussi, d’obtenir des subventions. "Puessans, c'est 30 habitants, les retombées financières sont indéniables pour nous et on y attache une importance dans la réalisation du projet", avoue Jean-Pierre Vaillet.

C'est dans cette forêt de chênes que les 4 éoliennes seront érigées.
C'est dans cette forêt de chênes que les 4 éoliennes seront érigées. © FTV/GUILLEROT MALICK Apolline

Une telle manne représente plus de 3 fois le budget annuel de la petite commune. Un gâteau apprécié dans le canton où les implantations se sont multipliées depuis 10 ans. "On a des projets de réhabilitation du petit patrimoine communal ainsi que des frais pour le fonctionnement du quotidien. Ce sont des dépenses que l’on doit gérer aujourd’hui avec un petit budget communal", continue le maire de la commune. "Ce projet, on veut que ce soit un projet de territoire et pas qu’un projet communal, que les retombées bénéficient aux élus et aux habitants de l’extérieur également", explique quant à lui Antoine De Panthou, chef de projet éolien BayWa r.e.

Le maire du village et le promoteur se défendent de ne pas avoir consulté les habitants. "Je n’ai pas le sentiment d’avoir fait les choses à l’envers. Nous étions dans le pré-projet. Là, on rentre dans une phase de projet à proprement parler. Dans un projet éolien, l’enquête publique arrive après, on a d’abord toutes les études de terrain à faire", précise Jean-Pierre Vaillet.

L’enquête menée par BayWa r.e, au sein de la population et des foyers de Puesssans, c’est 75 % de foyer rencontrés qui ont un avis favorable sur l’éolien en général et sur le projet de Puessans.

Jean-Pierre Vaillet, maire de Puessans

Le maire du village et le promoteur vont lancer les premières réunions d'information à la mairie dans quelques jours. Nul doute que le châtelain s'y rendra avec une moisson de pétitions contre les nouvelles éoliennes.

Un reportage de RIVALLAIN Emmanuel et GUILLEROT MALICK Apolline

Avec : Jean-Nicolas Siebert Propriétaire du château

Jean-Pierre Vaillet Maire de Puessans

Antoine De Panthou Chef de projet éolien BayWa r.e

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éolien énergie environnement