SNCF : pourquoi les cheminots sont-ils à nouveau en grève ?

Le préavis est cette fois ci illimité. 8ème jour de grève à la SNCF depuis le début du mois de mars. Les cheminots sont mobilisés contre l'ouverture à la concurrence. 

A neuf jours du début de l'Euro, et après trois mois de fronde contre la loi travail, le gouvernement fait face mercredi à une grève reconductible à la SNCF à l'appel de trois syndicats, dont la CGT et SUD qui lient des revendications internes au retrait du projet de loi.

Pour la première fois depuis le début mars, le préavis est illimité. Lancé mardi soir, ce mouvement va précéder d'autres turbulences, selon le numéro un de la CGT, Philippe Martinez. "Cette semaine va être la semaine la plus forte de mobilisation depuis trois mois", prévient-il.
Le gouvernement, lui, entend "tenir sur le fond" du projet de loi travail.

L'exécutif a bien tenté de déminer le conflit dans le rail en imposant à la SNCF, transporteur officiel de l'Euro, des concessions sur la future organisation du travail des cheminots. Mais seule la CFDT a levé in extremis son préavis. L'Unsa l'a maintenu.

Des revendications sur la convention collective 

La CGT-Cheminots a demandé mardi soir au gouvernement d'obtenir la "réouverture immédiate" des négociations sur une convention collective commune au secteur. L'UTP (regroupant SNCF et entreprises privées) les considère terminées et a déjà transmis aux syndicats un projet d'accord. Les négociations menées parallèlement au sein de la SNCF pour rendre l'organisation du travail plus flexible sont, elles, entrées dans leur phase finale.

Des perturbations importantes

Les perturbations étaient relativement importantes mercredi: au vu des "premières prises de service", seulement 40% des Transiliens, le tiers des Intercités, la moitié des TER en circulation et six TGV sur dix étaient assurés, selon la SNCF.
A l'international, la SNCF prévoit un trafic normal sur Eurostar et Alleo (Allemagne), 75% des Lyria (Suisse) et Thalys, seulement 40% des Ellipsos (Espagne) et un tiers des trains SVI (Italie).

En Bourgogne Franche-Comté, la SNCF prévoyait 2 TGV sur 5 et d'importantes perturbations sur les TER. Voir les prévisions de trafic du 1er juin. 

A Besançon, les cheminots ont reconduit le mouvement ce matin. En France, le taux de participation à la grève reconductible de jour en jour lancée par la s'établissait mercredi dans la matinée à 17% tous personnels confondus, a annoncé la direction.

8e journée de grève. Préavis illimité cette fois-ci. Avec Michaël Vandernoot, Sécrétaire syndicat CGT Ferrovière de Besançon (Doubs) - Gilles Gougy, Directeur de la gare de Besançon. Reportage M.Buzon et L.Brocard.