Suicide : plus de 9.000 personnes se donnent la mort chaque année en France, quels dispositifs pour ces personnes en détresse ?

La 27e journée nationale de prévention du suicide créée par l'UNPS (Union Nationale de Prévention du Suicide) se tient le 3 février 2023. L'occasion de rappeler les dispositifs mis en place dans notre pays pour prévenir les suicides et entourer les proches.

Enfant, adolescent, adulte, personnes âgées, hommes comme femmes. Le suicide touche tous les âges comme tous les milieux sociaux. La crise suicidaire intervient souvent dans un contexte de vulnérabilité, d'expression d’idées et d’intention suicidaires. La Haute Autorité de Santé a publié un document pour permettre ou tenter de repérer les signaux conduisant vers un possible geste désespéré.

La France, un des taux de suicide les plus élevés d'Europe

Avec plus de 9 000 décès par suicide par an (chiffre de 2016), la France présente un des taux de suicide les plus élevés d'Europe. Selon Santé Publique France, en Bourgogne-Franche-Comté par exemple, avec 475 décès dans l’année en 2015, le suicide constitue 1,7 % des décès de la région et est à l’origine d’environ 4 300 hospitalisations par an. 

En France métropolitaine, les tentatives de suicide entrainent près de 100 000 hospitalisations et environ 200 000 passages aux urgences par an, soit environ 20 tentatives de suicide pour un décès.

Le risque suicidaire est majoré pour les personnes ayant un antécédent de tentative de suicide : 75 % des récidives ont lieu dans les 6 mois suivant une tentative de suicide. La survenue d’une tentative de suicide multiplie par 20 le risque de tentative dans l’année suivante, et par 4 le risque de suicide ultérieur.

Dans 92 départements, le dispositif VigilanS existe. La personne qui fait une tentative de suicide est suivie régulièrement par un réseau de professionnels de santé qui garderont le contact avec elle.

3114, un numéro national de prévention du suicide

Depuis début octobre 2021, un numéro national de prévention au suicide permet aux personnes en détresse de trouver une écoute et de l'aide. La ligne 3114 est ouverte 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Infirmiers et psychologues formés ont la mission de répondre aux besoins immédiats des personnes en souffrance et de leur apporter un accompagnement, des orientations. La ligne s’adresse également aux professionnels en contact avec des personnes en détresse ou en quête d’information sur le suicide et sa prévention.

Il existe 11 centres d'appels en France. Chaque centre reçoit en moyenne 80 appels par jour. Comme celui de Lille.

Vous pouvez joindre le 3114 si vous êtes : 

  • une personne en souffrance,
  • inquiet pour un proche,
  • inquiets pour une personne en détresse,
  • une personne endeuillée par un suicide.

Fil Santé Jeunes

Fil Santé Jeunes propose un service d’écoute anonyme et gratuit pour les 12-25 sur divers thèmes de la santé, de la sexualité, de l’amour, du mal-être...
Permanence d’écoute téléphonique tous les jours de 9h00 à 23h00. Tél. 0 800 235 236
Tchat individuel ouvert tous les jours de 9h00 à 22h00.

SOS amitié, une ligne d'écoute

Selon l'association d'aide S.O.S Amitié, les besoins des personnes ayant recours à des lignes d'écoute se sont multipliés et diversifiés depuis 2020, la crise sanitaire et les différents confinements. Dépression, angoisse, maladies mentales, l'observatoire des souffrances psychiques de l'association révèle que la santé psychique est devenue la première cause d'appel devant la solitude.

Les jeunes de 15-24 ans sont de plus en plus nombreux à demander de l'aide. Ils représentaient en 2021, 17 % des appelants alors que cette tranche d'âge ne représente que 12 % des Français. C'est ce que constate l'antenne associative de Besançon. "Depuis le Covid et les confinements, nous recevons des appels d’adolescents de 13/15 ans", témoigne Claire Portalès, sa chargée de communication.

Depuis 2017, S.O.S Amitié a mis en place un numéro national unique 09 72 39 40 50. Si vous êtes en détresse, difficulté, vous pouvez joindre également ce numéro.

Info suicide, un site ressource avec de nombreux numéros

D'autres associations peuvent aussi vous écouter. Les difficultés conduisant au suicide sont souvent liées à des problématiques très spécifiques, alcool, harcèlement, problèmes de santé. Ce site répertorie de nombreux numéros utiles.  Fin de vie, maltraitance, violences familiales, addictions... de nombreuses associations possèdent une ligne d'écoute où vous trouverez une oreille attentive.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité