Euro : pourquoi il va être difficile de voir France-Allemagne en Bourgogne, ailleurs que dans votre salon

Ce mardi 15 juin, les Bleus de Didier Deschamps affrontent l’Allemagne pour leur premier match de l’Euro. Mais où et comment regarder la rencontre à l'extérieur ? Pour les supporteurs qui souhaiteraient se réunir pour voir le match, cela risque d'être compliqué. 

Dans la Nièvre, les retransmissions sont interdites sur les terrasses afin de ne pas occasionner de rassemblements sur la voie publique.
Dans la Nièvre, les retransmissions sont interdites sur les terrasses afin de ne pas occasionner de rassemblements sur la voie publique. © BUFFA CHRISTIAN/Maxppp

L’Euro 2020 de football a commencé vendredi 11 juin. Les compétitions sportives sont toujours de grands moments de rassemblement et de partage et notamment pour les supporters de l'équipe de France. Elles le sont peut-être d’autant plus après la période de restrictions traversée pour faire face à l'épidémie de Covid. Mais pour éviter tout débordement, bain de foule, et pour que les gestes barrières soient bien respectés, les préfectures en Bourgogne ont pris des mesures pour encadrer la retransmission des matchs, notamment dans les bars et les restaurants.

Retransmissions en terrasses déconseillées en Côte-d'Or et en Saône-et-Loire...

S’il faut se réjouir de retrouver ces moments de liesse, il ne faut pas pour autant "baisser notre garde face à la Covid-19". Aussi les Préfet de Saône-et-Loire et de Côte-d'Or en appellent à la responsabilité de chacun. Dans un communiqué, la préfecture de Saône-et-Loire rappelle que :

... et interdites dans la Nièvre

Dans ces deux départements, il n'est donc pas interdit d'organiser des retransmissions des matchs en terrasse. Ce qui n'est pas le cas de la Nièvre où les "retransmissions sont autorisées à l'intérieur avec application de la jauge de 50 % et à condition que les personnes soient assises." La préfecture précise que "sur les terrasses, elles sont interdites afin de ne pas occasionner de rassemblements sur la voie publique (interdit plus de 10 personnes)." 

Concernant le département de l'Yonne, la préfecture n'a pas encore communiqué les directives concernant la retransmission des matchs. La préfecture de Saône-et-Loire rappelle de son côté sur les réseaux sociaux aussi que les forces de l’ordre seront mobilisées pour s’assurer du bon respect de ces règles qui demeurent essentielles pour éviter la propagation du virus et maintenir la tendance positive de diminution des infections.

Pas de fan zone en Bourgogne 

Autre point d'interrogation, la question des fan zones. En raison de l’épidémie de coronavirus, on savait déjà qu’il serait impossible d’installer des fans zones, à l’image de celles qui avaient poussé partout en France à l’occasion de l’Euro 2016 ou de la coupe du monde de 2018.

Pour autant, si le gouvernement n’a pas interdit la mise en place de zones dédiées à la diffusion de la compétition, le ministère de la Jeunesse et des Sports a soumis son autorisation au respect de conditions draconiennes. "Un protocole a été travaillé avec les organisateurs et les collectifs, pour que chacun puisse s’en saisir et mettre en place ces fan zones", a expliqué Roxana Maracineanu, ministre de la jeuness et des sports sur France 2 le 4 juin. 

Jusqu’au 30 juin, il y aura "la possibilité uniquement d’avoir des fan zones avec des personnes assises à l’intérieur" avec "5 000 personnes autorisées dans les fan zones en extérieur", a ainsi précisé la ministre. 

Si la taille de la zone dédiée ne permet pas d’atteindre ce nombre en respectant ces règles, la jauge sera abaissée. Une chaise vide devra être laissée entre chaque supporter ou groupe de six supporters venus ensemble, et une distance devra être respectée entre les sièges. 

Du coup, en Bourgogne, des grandes villes comme Dijon ou Mâcon, ville natale d'Antoine Griezmann, habituées à organiser des fan zones, n'ont pour le moment rien organisé.

Pas de dérogation pour le couvre-feu

Autre problème pour les supporters, il n'y aura pas de tolérance sur l'horaire du couvre-feu à 23 heures pour le match de l'équipe de France de football contre l'Allemagne, indique le ministère de l'Intérieur. La rencontre devrait bien finir avant 23 heures explique le ministère, puisque durant les phases de poules de la compétition, il n'y a pas de prolongation.

Partout en France, les supporters qui auraient décidé d’aller voir le match à l’extérieur de chez eux ce mardi soir devront donc être rentrés chez eux à 23 heures. Même si le match, qui commence à 21 heures, se terminera au minimum à 22h45.

Les bars s'organisent à Dijon

Malgré toutes ces restrictions, certains bars et restaurants vont proposer des retransmissions des rencontres. C'est le cas à Dijon où certains bars ont même décidé d'installer un écran géant en terrasse. C'est le cas de Thomas Febvre, co-gérant de l'American sport center, un bar sportif ouvert en octobre 2020. "J’ai mis à disposition un écran géant à l’extérieur pour cet événement pour ne pas que l’on s’entasse tous" explique le gérant. En respectant le protocole, il peut accueillir 80 personnes.

Thomas a mis en place un système de réservation pour pouvoir assister à la rencontre et respecter la jauge de public accueilli en terrassse et à l'intérieur de son établissement. "Une bonne partie des places sont réservées". Tout est fin prêt pour la diffusion de ce match phare. Le gérant a fait installer cinq télévisions à l'intérieur du bar en plus du vidéoprojecteur en terrasse.  

Si quelques établissements ont déjà annoncé leur intention de proposer les matches, d'autres hésitent encore, ou s'y refusent face aux difficultés que pourrait représenter le respect des règles sanitaires tout en gardant l'ambiance d'un match de foot. C’est le cas de David Truntzer, gérant du bar le Trinidad à Dijon, qui redoute le non-respect des gestes barrières. "On prépare le déjeuner mais pas l’euro parce que l’on est obligé de respecter trop de règles pour que ce soit sécurisé au niveau sanitaire."

Beaucoup de gérants craignent en effet les contrôles des forces de l'ordre et le risque d'avertissement ou de fermeture administrative, mais surtout des bains de boule difficiles à contrôler. "S’il y a du débordement, c’est fermeture administrative de 15 jours et je suis persuadé que si la France gagne on aura ce genre de situation et on ne sera pas capable de les gérer."

Pour suivre cette rencontre tant attendue, la meilleure place pourrait donc être chez soi, sur son canapé !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport antoine griezmann covid-19 santé société