VIDEO. L'Europe veut baisser les aides de la PAC, les agriculteurs grognent

© Nicolas Kovarik - maxPPP
© Nicolas Kovarik - maxPPP

Une baisse de 5% des fonds alloués à la Politique agricole commune et à la politique de cohésion de l'Union Européenne consacrées aux régions les plus pauvres. C'est ce que préconise la commission européenne. 

Par Sophie Courageot

C'est une proposition de budget pour la période 2021-2027. Elle découle du Brexit et du départ annoncé de la Grande Bretagne de l'Union Européenne. 

Il s'agit  d' "une réduction modérée du financement de la Politique agricole commune et de la politique de cohésion, de 5% environ dans les deux cas, afin de tenir compte de la nouvelle réalité d'une Union à 27", a fait valoir la Commission dans un document de présentation ce mercredi 2 mai 2018.

Ces deux domaines représentent plus de 70% du budget global de l'UE. Les aides directes aux agriculteurs baisseraient de 4% à partir de 2021. 

 

La FNSEA parle d'une baisse de 10% avec l'inflation


"On dit que c'est -5% mais c'est -10% avec l'inflation. Face aux nouvelles priorités, c'est la politique agricole qui trinque alors qu'on lui demande toujours plus", a fustigé Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, principal syndicat agricole français.
Pour Michel Dantin, eurodéputé français (PPE, droite), la PAC "paiera à elle seule le Brexit".

Pour Thierry Chalmin, président de la chambre d'agriculture de Haute-Saône : "Ce sera une difficulté supplémentaire pour des territoires défavorisés", explique Thierry Chalmin. 
La Confédération Paysanne n'était déjà pas fervente défenseur de la PAC. Le syndicat préfère des aides par actifs pour favoriser les petites exploitations et l'installation des jeunes.  
 

Baisse du budget de la PAC : les réactions en Haute-Saône
L'union européenne veut baisser de 5% le budget de la politique agricole commune. Avec Thierry Chalmin Président de la Chambre d'agriculture de Haute-Saône Marc Allemand Confédération paysanne de la Haute-Saône Reportage T.Chauffour, JS Maurice.




Une telle baisse est inenvisageable selon le ministère de l'Agriculture 


"Une telle baisse, drastique, massive et aveugle, est simplement inenvisageable" et "la France ne pourra accepter aucune baisse de revenu direct pour les agriculteurs", a indiqué le ministère de l'Agriculture dans un communiqué.
Cette baisse fait porter "un risque sans précédent sur la viabilité des exploitations en impactant dangereusement les revenus des agriculteurs, pour qui les aides directes constituent un filet de sécurité essentiel", explique le ministère.


L'UE veut baisser les aides aux agriculteurs
Les aides aux agriculteurs vont-elle diminuer dès 2021 ? Avec Patrick Ayache Vice président du Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté chargé des affaires européennes.


Moins d'argent pour les agriculteurs de Bourgogne Franche-Comté


Au Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, la perspective d'une baisse des agricoles européennes est mal accueillie. "Le Conseil Régional avait adopté une délibération pour soutenir les fonds européens. Je constate que la décision est différente, regrette Patrick Ayache, vice-président, en charge de l’action européenne. "Aujourd'hui, l'Etat n'a plus beaucoup d'argent, les collectivités locales non plus, il restait l'Europe pour apporter un peu d'argent, il y en aura moins" dit l'élu régional. 

Sur le même sujet

Les + Lus