• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Franche-Comté : vous observez des cigognes près de chez vous ? Signalez-le à la LPO !

Les cigognes passent au dessus de nos têtes, particulièrement en cette fin de mois d'août. (Photo d'illustration) / © Jean-Philippe Cros/MaxPPP
Les cigognes passent au dessus de nos têtes, particulièrement en cette fin de mois d'août. (Photo d'illustration) / © Jean-Philippe Cros/MaxPPP

Les cigognes blanches sont en pleine migration. La Ligue de protection des oiseaux Franche-Comté appelle les Francs-Comtois à ouvrir l'oeil et à lui rapporter leurs observations. Détails.

Par Sarah Rebouh

Vous allez peut-être voir passer des cigognes blanches près de chez vous, en Franche-Comté, dans les jours et les semaines à venir. En effet, les imposants oiseaux traditionnellement associés à la région Alsace voisine entament un long voyage vers des contrées plus chaudes. La période de migration postnuptiale s’étale de la mi-juillet à la fin septembre avec un pic de passage fin août. 

"Les oiseaux partent vers leurs aires d’hivernage en Espagne et en Afrique du Nord et sub-saharienne. Des milliers d’individus quittent ainsi l’Europe pour rejoindre l’Afrique en contournant la Méditerranée" prévient la Ligue de protection des oiseaux Franche-Comté dans un communiqué. Les plus courageuses rejoindront même l'Afrique du Sud. 

Deux fois par an, la Franche-Comté voit transiter ces volatiles. "Sur cette dernière voie de migration, la Franche-Comté représente un passage quasi-incontournable" précise la LPO, en ajoutant que "le couloir le plus important est l’axe Montbéliard-Besançon-Lons-le-Saunier".

Elle encourage les Francs-Comtois à rejoindre "le réseau d’observateurs" en signalant les groupes de cigognes. "Un effectif, un lieu et une heure de passage suffisent. Alors ce week-end, ayez le réflexe : par téléphone au 03.81.50.43.10 ou via notre page Facebook" prévient-elle.

► Relayée par le réseau d’observateurs de la LPO Franche-Comté, une carte en ligne des données, en temps réel, sur le site internet de la Ligue de protection renseigne les flux des cigognes. Vous pouvez la retrouver par ici : franche-comte.lpo.fr
 

Le saviez-vous ?

La cigogne blanche est l’une des rares espèces dont la démographie est galopante. Depuis la première reproduction en 1991, la Franche-Comté a accueillit cette année 39 couples pour 79 jeunes à l’envol, soit, par rapport à 2018, 9 couples de plus, 6 dans le Territoire de Belfort pour un total de 25 couples, et 3 en Haute-Saône pour un total de 12 couples. Dans le Jura 2 couples sont toujours présents et aucun dans le Doubs. (source : LPO)

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus