Fermeture de PSA : Hérimoncourt (Doubs) prépare sa journée "ville morte"

Samedi 23 février, Hérimoncourt sera une ville morte. Pour dire à non à  la menace de fermeture du site historique de PSA qui inquiète les habitants, ces derniers se mobilisent.            

F. Dupont
F. Dupont
Depuis qu'elle est tombée, mi-janvier, la nouvelle inquiète les habitants d'Hérimoncourt (Doubs) La fermeture du site PSA, site historique qui a vu naître l'aventure Peugeot, serait un véritable coup dur pour la commune de 3 700 habitants.

Les 200 salariés qui y travaillent ne cachent pas leur désarroi, tout comme les commerçants. La fermeture est synonyme d'un manque à gagner conséquent pour tous. Aussi, samedi, ils défileront dans la ville, en passant devant les commerces.

C'est devant l'usine qu'ils se sont donnés rendez-vous, à 14 heures, ce samedi 23 février,  pour marquer leur opposition au projet décidé par la direction du groupe. C'est la maire d'Hérimoncourt, Marie-France Bottarlini qui a décidé de cette opération "ville morte". Elle appelle les élus de l'agglomération à se joindre au cortège.

 
Fermeture de PSA : Hérimoncourt (Doubs) prépare sa journée "ville morte" ©France 3 Bourgogne-Franche-Comté
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
psa économie entreprises