Jura : 5 choses à savoir sur Ernest Solvay, le fondateur des usines du groupe de chimie

Publié le
Écrit par Vanessa Hirson

Né en 1838 en Belgique à Rebecq-Rognon, Ernest Solvay est le fondateur des usines du même nom dont la plus grande au monde est implantée dans le Jura à Tavaux et emploie 640 salariés. Cet industriel est décédé il y a tout juste 100 ans.

Ernest Solvay est décédé le 26 mai 1922. Il était chimiste et industriel belge, fondateur de la Société Solvay & Cie et du procédé Solvay, un procédé chimique qui consiste à produire du carbonate de sodium à partir de sel (chlorure de sodium) et de craie (carbonate de calcium) en utilisant l'ammoniac. Ce savoir-faire permet aussi d’obtenir du chlorure de calcium, un sous-produit qui n'est pas un déchet mais peut être un produit utile. 

Ce mercredi 25 mai, un hommage lui a été rendu sur le site de l'usine de Tavaux dans le Jura en présence de son arrière-arrière petit-fils, Jean Marie Solvay et d’Aude Thibaut de Maisières, descente d’Ernest Solvay. Une statue représentant le travail d’Ernest Solvay a été érigée à Damparis.

1. Il a été licencié par son oncle

Ernest Solvay a débuté à l’âge de 21 ans dans l’usine à gaz de son oncle. Mais il passe la plupart de son temps à travailler sur des projets personnels. Las, son oncle le licencie.  

2. Il a fondé Solvay sans le vouloir

Au cours d'une expérience, Ernest Solvay découvre un procédé révolutionnaire de fabrication de la soude. Conscient du parti qu'il peut tirer de cette découverte, Ernest Solvay pose un brevet de cette invention en 1861. Malheureusement, le brevet est invalidé. Le chimiste belge est obligé de fonder sa propre entreprise pour l’exploiter. La première entreprise Solvay est fondée en 1863 à Couillet en Belgique selon le site wikipédia.

Aujourd’hui, Solvay exploite une vingtaine d'établissements et de sites de production partout dans le monde, dont Tavaux dans le Jura, le plus gros site doté d’une plate-forme chimique de 2 000 000 m2, de 32 km de routes et de 35 km de voies ferrées.  

3. Il était opposé à la notion d'héritage

Avec des opinions politiques à mi-chemin entre le libéralisme et le socialisme, Ernest Solvay avait déclaré que la “société est obligée d’œuvrer pour la justice sociale si elle ne veut pas mourir”, et plaidait en faveur de l’égalité totale pour tous. « Cela a été une des raisons pour laquelle j’ai accepté de travailler dans le groupe et j’y suis depuis plus de 35 ans » témoigne ce salarié présent à la cérémonie d’hommage, Augusto di Donfrancesco, aujourd’hui vice-président du groupe Solvay.

4. Il a financé les recherches de Marie Curie

Grand mécène scientifique, l’industriel belge s’intéressait aussi à la radioactivité et a financé une série d’expériences menées par Marie Curie, la première et seule femme scientifique à avoir reçu deux prix Nobel, ainsi que de sa fille Irène Joliot-Curie, lauréate du prix Nobel.  

5. Il a donné son nom au plus haut refuge des Alpes suisses

Alpiniste chevronné, Ernest Solvay a financé la construction d’un refuge sur le fil de l’arête Est du Cervin en Suisse : le refuge Solvay, accessible qu’aux alpinistes aguerris.

Il est accroché à 4003 mètres d'altitude depuis le 8 août 1917, après onze années de démarches administratives. L’établissement a été dessiné par l’architecte sédunois Alphone de Kalbermatten, membre du Club Alpin Suisse.