Rencontre avec Guillaume, passionné de chiens Husky de Sibérie et de photo animalière

Publié le

C'est un garçon timide, attachant et passionné que nous avons rencontré. Un homme avec une grande sensibilité, qu'il extériorise avec ses chiens, et au travers de ses photos animalières.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

C'est assez incroyable. Il y a des jours où les planètes ont décidé de s'aligner.

Nous avions rendez-vous avec Guillaume Playez au sommet de la montagne du Larmont, juste à côté de Pontarlier dans le Doubs. Nous avions prévu de faire connaissance avec l'homme passionné de chiens de Sibérie et de photos, et voulions pour l'occasion, trouver un décor de neige, adapté à ses chiens.

Chiens Husky de Sibérie : une passion

Mais au fil de notre ascension du Larmont, la météo se dégrade, le ciel nous tombe sur la tête, à se demander si la neige ne va pas arriver. On aurait pu croire que le scénario virait au cauchemar mais c'est tout le contraire. Ce temps, gris, bouché et neigeux constitue en fait un décor tout à fait adapté.

Rapidement, Guillaume équipe ses chiens, se lie à eux (physiquement car sentimentalement c'est déjà fait depuis longtemps !) et démarre une longue balade. Les deux husky de Sibérie ne ménagent pas leurs efforts. La neige est épaisse mais gelée en surface. Du coup chaque pas est une surprise, chaque enjambée étant plus ou moins difficile selon que l'on brise où non la première et fine épaisseur gelée. Si tel est le cas, la randonnée devient rapidement épuisante, tant pour les animaux qui s'enfoncent profondément, que pour le maître qui peine à suivre...

Mais ce n'est pas la première difficulté qu'ils traversent ensemble. Cela fait 7 ans que Lucky le mâle partage la vie de Guillaume. Une vie tourmentée comme il en existe beaucoup et où la présence des animaux est un réconfort salvateur.

La passion de Guillaume pour ses chiens est sans ambiguïté : ils sont tout pour lui, il est tout pour eux. 

Ozalee, la femelle, a 3 ans et Guillaume l'a récupérée à l'âge de six mois. Un deuxième chien Husky de Sibérie,  qui était pour Guillaume, une évidence.

J'aime le côté instinctif et sauvage du chien Husky de Sibérie. On retrouve bien en eux, les réminiscences du loup, et ça me plaît.

Guillaume Playez

La photo animalière : une autre façon d'appréhender la nature pour Guillaume

Après une bonne heure de balade, l'homme et ses chiens ont besoin d'une pause réconfortante. La bise glacée souffle sur le Larmont et une petite fondue improvisée nous attend à deux pas de là, en plein milieu des Cabiottes. Ce sont de petites cabanes de pierres, patiemment édifiées par Robert Cabot le maître des lieux. Un passionné de l'endroit où régulièrement des marcheurs, des randonneurs, des enfants et même des cavaliers font une halte ou passent la nuit en été.

Tout en dégustant cette bonne fondue, Guillaume se confie. Outre ses chiens, son autre passion c'est la photo animalière. 

La patience, le silence, le rapport avec la nature, cette nécessité de faire corps avec elle pour disparaître, c'est tout ce que j'aime dans la photo animalière.

Guillaume Playez

Pour illustrer cette passion et nous montrer comment se passent ses affuts en pleine nature, Guillaume confie ses chiens à un ami et part avec son matériel pour se fondre dans la nature. Hors de question en effet d'effectuer un affut avec ses deux chiens, car même s'ils savent être parfaitement calmes, ils seraient rapidement repérés "à l'odeur" par les autres animaux.

Dans une petite zone de buissons, il déploie son filet de camouflage, s'équipe avec un treillis et une cagoule et va même jusqu'à "habiller" son appareil photo dont seule la lentille reste apparente. Un équipement indispensable pour obtenir une belle photo.

Pour moi, une belle photo c'est une photo prise sans que l'animal ne m'ait repéré. S'il continue ses activités comme si rien ne s'était passé, j'ai gagné.

Guillaume Playez

Au terme de cette petite explication relative à l'affut, Guillaume retrouve ses chiens, et est accueilli comme s'il les avait quitté depuis bien trop longtemps. Des retrouvailles à la hauteur des sentiments qu'ils éprouvent les uns pour les autres. Des sentiments simples émanant d'êtres vivants, avec de gros cœurs.

Retrouvez l'intégralité de ce reportage en vidéo et en direct, samedi 2 avril à 10h55 dans l'émission "En Terre Animale" sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté, et en replay sur la page En Terre Animale France.Tv