• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Santé : comment réagir à une piqûre de guêpe, abeille ou frelon

La piqûre de guêpe, toujours accidentelle, peut être très dangereuse. / © Christian Watier/MaxPPP
La piqûre de guêpe, toujours accidentelle, peut être très dangereuse. / © Christian Watier/MaxPPP

On les appelle les hyménoptères. Abeilles, guêpes ou frelons, en injectant leur venin dans votre peau peuvent provoquer des symptômes plus ou moins graves, qu'il faut savoir repérer et soigner. 

Par Florence Cicolella

Mardi, un homme de 48 ans est mort à Onans dans le Doubs, après avoir été piqué par une guêpe. Ne se sentant pas très bien, il a mis son malaise sur le compte de la chaleur, avant de succomber à un choc anaphylactique : une complication cardio-respiratoire mortelle. Heureusement, ce genre de mort ne touche qu'une vingtaine de personnes en France chaque année. Mais mieux vaut repérer les signes avant-coureurs. 

Si après une piqûre de guêpe, d'abeille ou de frelon, vous n'observez pas d'autre phénomène qu'une douleur localisée, rougeurs, œdème voire urticaire. Alors l'application d'une crème anti-inflammatoire en local, voire l'ingestion d'un cachet antihistaminique (antiallergique) devraient suffire. 

Mais au fil du temps, et des piqûres, certaines personnes, sans que l'on sache vraiment pourquoi, développent des anticorps qui aggravent leurs symptômes. De localisée, la réaction devient alors générale, dans l'ensemble du corps, et peut provoquer de l'asthme, des difficultés respiratoires et cardiaques. Et dans le pire des cas ce fameux choc anaphylactique. Il faut effectuer des tests cliniques, avec analyse de sang pour évaluer le niveau d'allergie. 
 

Adrénaline ou désensibilisation 



Pour le contrer, le meilleur moyen reste l'injection d'adrénaline qu'on prendra le soin d'avoir toujours sur soi si l'on se sait allergique et que le médecin vous aura prescrit. Son effet est très rapide et efficace. C'est ce que les secours vous appliqueront si vous les appelez sans reconnaître les symptômes. 

À long terme, les personnes sujettes aux allergies aux piqûres d'hyménoptères, pourront subir en milieu hospitalier un traitement dit de désensibilisation. "Je suis allergique aux guêpes, témoigne Émilie Boillot, une habitante du Haut-Doubs. Suite à un choc anaphylactique, je me suis fait désensibiliser pendant 5 ans mais malgré ça j’ai toujours une trousse de secours avec moi avec des seringues d’adrénaline. Je ne sais pas si la désensibilisation est vraiment efficace, je ne me suis jamais refaite piquer et heureusement ​​​​. "

En cas de doute, si vous êtes pris d'un malaise général après une piqûre de guêpe, abeille ou frelon...Appelez les secours ou rendez-vous chez un médecin ou dans une pharmacie, si vous êtes tout proche. Ne tergiversez pas. Personne ne se moquera jamais de vous. Mais en cas de choc anaphylactique, ces précieuses minutes gagnées peuvent vous sauver la vie...
 
Les effets d'une piqûre de guêpe, abeille ou frelon
La réaction peut aller de la simple rougeur avec œdème au choc anaphylactique. Intervenants : Emmanuel Quencez, dermatologue allergologue - Nicolas Gauthier, docteur en pharmacie. Reportage de Florence Cicolella, Denis Colle et Marie Loir.

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus