• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Haute-Saône : attention aux escrocs sur Internet

Que ce soit sur Internet ou par téléphone, la gendarmerie appelle à la plus grande vigilance. / © Pierre Destrade - MAXPPP
Que ce soit sur Internet ou par téléphone, la gendarmerie appelle à la plus grande vigilance. / © Pierre Destrade - MAXPPP

Les internautes sont de plus en plus nombreux à signaler des tentatives de « phishing », cette technique utilisée par des escrocs sur Internet pour obtenir des informations personnelles. La gendarmerie de Haute-Saône appelle à la plus grande vigilance.
 

Par Vanessa Hirson

L'hameçonnage ou en anglais le « phishing » est une technique ayant pour but de dérober à des personnes leurs identifiants de connexion ou le numéro de leurs cartes bancaires.

Pour cela, les hackers et « escrocs » sont de plus en plus performants et rusés. Ils essayent par tous les moyens de vous mettre en confiance pour vous soutirer un maximum d’ informations personnels.

« Le principe est toujours le même. Les escrocs se renseignent sur une société ou les personnes qu’ils contactent afin de gagner au mieux leur confiance. Ils envoient ensuite un mail dans lequel ils vous demandent de cliquer sur un lien. Surtout ne cliquez jamais sur ce lien. Les impôts, votre banque, les mails proviennent toujours d’un organisme que vous connaissez », avertit par téléphone la gendarmerie de Haute-Saône.


Quelques conseils pour éviter les arnaques :
  •  Sachez que ni les banques ni les services des finances publiques ne vous demandent de transmettre vos coordonnées bancaires par mail, ni par téléphone d’ailleurs !
  • En cas de démarchage par mail ou téléphonique, et en cas de doute, ne cliquez en aucun cas sur les liens hypertextes dans les messages et ne répondez pas aux questions posées.
  • N’hésitez pas à appeler directement votre banque ou le service pour lequel votre interlocuteur prétend appartenir (s’il est honnête, il ne s’en offusquera pas).
  • Signalez les démarchages frauduleux à la gendarmerie.
 

 

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus