En Haute-Saône, les gendarmes mieux équipés que jamais

© PASCAL PAVANI / AFP
© PASCAL PAVANI / AFP

Pour les contrôles routiers, finis la radio et l'appel à toutes les voitures : place aux appareils connectés. Une révolution, autant pour les usagers que les gardiens de la paix. 

Par Adrien Gavazzi

Haute-Saône : une gendarmerie connectée
Avec Patrick Werth, section informatique et communication du groupement de gendarmerie de Haute-Saône ; Fabrice Belly, commandant de la brigade de Lure ; Vincent Simonnet, commandant de l'escadron départemental de sécurité routière. Reportage d'Aline Bilinski et David Martin.


Ne vous y trompez pas : un gendarme en bord de route, le nez sur son smartphone, est en fait en plein travail ! Car aujourd'hui, c'est ainsi que s'effectuent de plus en plus de contrôles routiers : le téléphone à la main, la tablette sous le bras.

Finis la radio et l'appel à toutes les voitures : désormais, le gendarme scanne votre permis de conduire ou votre carte d'identité à l'aide de son smartphone, et voilà votre document relié en un clin d'oeil à toutes les bases de données. Résultat : des contrôles plus rapides, donc plus nombreux, et plus efficaces.

Chaque brigade a sa tablette, chaque gendarme son smartphone. C'est le principe du système "Néogend" (pour "nouvelle gendarmerie"), mis en place par le ministère de l'Intérieur. 

Sur le même sujet

Prévention de l'obésité dans l'Yonne

Les + Lus