En Haute-Saône, les gendarmes mieux équipés que jamais

© PASCAL PAVANI / AFP
© PASCAL PAVANI / AFP

Pour les contrôles routiers, finis la radio et l'appel à toutes les voitures : place aux appareils connectés. Une révolution, autant pour les usagers que les gardiens de la paix. 

Par Adrien Gavazzi

Haute-Saône : une gendarmerie connectée
Avec Patrick Werth, section informatique et communication du groupement de gendarmerie de Haute-Saône ; Fabrice Belly, commandant de la brigade de Lure ; Vincent Simonnet, commandant de l'escadron départemental de sécurité routière. Reportage d'Aline Bilinski et David Martin.


Ne vous y trompez pas : un gendarme en bord de route, le nez sur son smartphone, est en fait en plein travail ! Car aujourd'hui, c'est ainsi que s'effectuent de plus en plus de contrôles routiers : le téléphone à la main, la tablette sous le bras.

Finis la radio et l'appel à toutes les voitures : désormais, le gendarme scanne votre permis de conduire ou votre carte d'identité à l'aide de son smartphone, et voilà votre document relié en un clin d'oeil à toutes les bases de données. Résultat : des contrôles plus rapides, donc plus nombreux, et plus efficaces.

Chaque brigade a sa tablette, chaque gendarme son smartphone. C'est le principe du système "Néogend" (pour "nouvelle gendarmerie"), mis en place par le ministère de l'Intérieur. 

Sur le même sujet

Prélèvement à la source : les entreprises s'organisent

Les + Lus