• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Gray : les syndicats lancent l'alerte, un professeur s'est suicidé

Le lycée Cournot, de Gray, où le professeur enseignait
Le lycée Cournot, de Gray, où le professeur enseignait

Les syndicats SUD Education et Snes-FSU accusent : un professeur s'est suicidé après un entretien avec sa direction, le lycée Cournot de Gray. Le Rectorat réplique dans un communiqué. Résultat du CHSCTA extraordinaire du 2 juillet

Par Catherine Eme-Ziri

Le reportage :
Gray : suicide d'un professeur
Voici le communiqué du rectorat, suite au CHSCTA :

Immédiatement déterminé à analyser les causes de ce drame, le recteur a diligenté une enquête administrative. Il a réuni, mercredi 1er juillet à 18 h, à la demande des organisations syndicales, un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail académique (CHSCTA)extraordinaire.
Le recteur, qui s’est rendu au lycée Cournot le 10 juin accompagné de la directrice des relations et des ressources humaines et du médecin conseiller
technique, a assuré les membres du CHSCTA que :
  • - sitôt connue la tentative de suicide de l’enseignant, les services académique ont réagi en mobilisant les cellules d’écoute et d’accompagnement qui sont restées actives jusqu’au 9 juin ; les personnes ressources de ces équipes demeureront aussi longtemps que nécessaire à la disposition tant des adultes que des élèves qui le souhaiteraient.
  • - la réunion du CHSCTA a été organisée dans le plus court délai possible après réception du rapport de l’enquête ordonnée par le recteur le 9 juin ;
  • - il a été décidé par l’ensemble des membres de ce comité de constituer une délégation. Celle-ci recevra les résultats de l’enquête dans le strict respect des personnes et des familles affectées par ce drame. Elle pourra également entendre tout personnel de l’établissement qui le souhaiterait. Cette délégation sera chargée d’identifier les propositions concrètes à mettre en oeuvre pour prévenir ces drames."

Voici le communiqué des syndicats SUD et Snes-FSU: 

"Franck B*., professeur de Science de la Vie et de la Terre (SVT) au lycée Cournot de Gray est décédé dans la nuit du dimanche 7 au lundi 8 juin.
Le 2 juin, après toute une journée à faire passer des examens oraux de baccalauréat, il a été convoqué par l’administration de l’établissement. Monsieur
B. ignorait l’objet de la convocation ce qui ne lui a pas laissé la possibilité de se faire accompagner. Le proviseur, en présence de 3 autres personnels du lycée l’a informé que, dans la journée, il avait reçu une élève et ses parents venus porter des accusations à son encontre sur des faits remontant à deux ans. L'administration avait déjà procédé à un signalement en direction de l’inspection académique. Monsieur B. a dénoncé les faits reprochés, le seul soutien apporté a été de lui demander s'il avait une assurance pour préparer sa défense…
Mr B. a tenté de mettre fin à ses jours dans la nuit qui a suivi. Réanimé par les services de secours, il est décédé quatre jours plus tard.
Ce professeur, estimé de tous, actif et impliqué dans différents domaines, n’avait jamais fait l’objet de reproches particuliers. Bien au contraire, tous louaient ses grandes qualités, son humanisme, sa générosité, son humour. Comment ne pas s'interroger sur le lien entre la façon dont l’entretien s'est déroulé et le geste désespéré de notre collègue ?
Face à ce type de situation et pour éviter que de tels drames se reproduisent, l’Éducation nationale doit faire preuve de discernement, entendre et écouter ses personnels, aussi, nous demandons au rectorat l’ouverture d’une enquête administrative.
Par ailleurs, les personnels du lycée ont saisi les Comités Hygiène Sécurité et Conditions de Travail compétents. Le Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail Académique se réunira le mercredi 1er juillet en session extraordinaire.
"

*Nous ne communiquons pas le nom de ce professeur, compte tenu des circonstances de son décès

Voici le communiqué du Rectorat reçu en fin de journée, dans son intégralité :

"Dès l’annonce de ce drame, le recteur a manifesté son soutien à l’ensemble des membres de l’équipe éducative et aux élèves
du lycée Cournot de Gray endeuillé
________________________________________________________
Le Procureur de la République a été saisi le mardi 2 juin d'un dépôt de plainte pour des faits remontant à 2012 impliquant un enseignant du lycée Cournot de Gray. Lorsqu’il en a eu connaissance, cet enseignant a voulu mettre fin à ses jours et n’a pu être sauvé.
Éric Fardet, directeur académique des services de l'éducation nationale de Haute-Saône (DASEN 70), s'est bien sur rendu sur place le jour-même et a immédiatement mobilisé ses équipes. Une cellule de soutien psychologique a tout de suite été mise en place dans l'établissement pour accompagner les élèves et les personnels.
Le recteur Jean-François Chanet s'est rendu sur place avec le médecin conseiller technique académique et la directrice des relations et des ressources humaines le 10 juin.
Un comité d’hygiène et de sécurité au travail académique spécialement consacré à ce thème aura lieu le 1er juillet à 18 h.
Le recteur a exprimé ses plus vives condoléances et s'est associé à la douleur des proches de cet enseignant. Il a également apporté son soutien aux équipes du lycée Cournot qui sont confrontées à cette très douloureuse épreuve.
"

Sur le même sujet

Page été : découvrir le canal du Nivernais en paddle

Les + Lus