Haute-Saône : 70.000 sachets distribués dans les pharmacies pour lutter contre les violences familiales

Publié le

C'est une première en Franche-Comté, le groupement de gendarmerie de Haute-Saône avec le soutien de la préfecture et de la déléguée aux droits des femmes a mis en place un message de prévention sur les sachets dans les pharmacies. L'objectif est de détecter et de protéger les victimes. 

Détecter pour protéger, un dispositif innovant 

Avec l'aide des pharmaciens de Haute-Saône, la gendarmerie veut permettre aux victimes de libérér leur parole.
70.000 sachets vont être distribués dans les pharmacies. Dessus, il est rappelé les dispositifs existants et les numéros d’urgence à contacter en cas de violences.
Le tout est déployé en Haute-Saône, depuis le 24 novembre 2020 dans les 84 officines de pharmacie. Un bon maillage du département puisque cela représente 60 villes et villages.
Les gendarmes des différentes brigades assurent la distribution des sacs. 

Les numéros suivants sont mis à disposition
  • En cas d'urgence, les victimes ou témoins doivent composer le 17 ou le 112 ou envoyer un sms au 114
  • 3919 est le numéro pour les conjoint(e)s victimes de violences
  • 119 est le numéro pour les enfants, adolescents victimes de violences
  • 08 019 019 11 est un numéro gratuit pour les maris violents qui souhaitent une prise en charge ou qui ont besoin de parler
 
 

Dans un département rural, comme la Haute-Saône, les violences intra-familiales s’invitent parfois trop souvent dans les brigades de gendarmerie


Un constat partagé au quotidien sur le territoire national. Ainsi, en 2019, on dénombre :
 
  • 146 femmes ont été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire
  • 27 hommes tués par leur partenaire ou ex-partenaire
  • 25 enfants mineurs sont décédés, tués par un de leurs parents dans un contexte de violences au sein du couple

Des faits de violence faites aux femmes en baisse néanmoins en Haute-Saône 

En l'espace de trois ans, sur l'ensemble du département et suite à différentes politiques en la matière, le nombre de faits de violence faites aux femmes a baissé. 
  • 2017 :  353 femmes victimes
  • 2018 :  380 femmes victimes
  • au 1er Septembre 2019  : 260 femmes victimes
Les enfants sont également la priorité des dispositifs de protection. Au premier confinement, les chiffres de violence les concernant ont été en légére augmentation en Haute-Saône, les enfants se retrouvant en permamence dans la cellule familiale.