Les voitures radars privées ont commencé à flasher sur les routes de la Haute-Saône

Publié le Mis à jour le
Écrit par Inès Tayeb

Des véhicules équipés de radar circuleront dès ce lundi 17 janvier 2022 sur les routes du département. Elles contrôlent la vitesse des véhicules croisés sur leur route.

Dès ce lundi 17 janvier, en Haute-Saône, sur toutes les routes du département (routes nationales, départementales ou communales), des voitures radars entrent en fonction. A leur bord, pas de gendarmes mais des prestataires privés.

Comment ça fonctionne ?

Ces voitures contrôlent  les voitures qu’elles croisent et celles qui les doublent. Elles sont banalisées et non reconnaissables. Le système de contrôle fonctionne en utilisant un flash infra-rouge qui n’est pas visible. "Une marge de tolérance supérieure à celle des radars fixes est appliquée : de 10 km/h en plus de la vitesse maximale autorisée pour les limitations de vitesse inférieures à 100 km/h et de 10 % pour les limitations de vitesse supérieures à 100 km/h (contre 5 km/h et 5 % pour les autres radars de contrôle de la vitesse). Ainsi, toute personne normalement attentive à sa vitesse ne sera pas inquiétée par ce dispositif." , précise la préfecture du de la Haute-Saône.

Peut-on reconnaître ces voitures radars ?

Difficilement. Certains sites consacrés à l'automobile tentent de percer les secrets de ces voitures. Un boitier noir équipé de deux petites caméras est situé à l’arrière du véhicule, indique L’Automobile Magazine. Mais le boitier du radar, celui qui « flashe » est placé à l’avant sur le tableau de bord, selon le magazine. Ces voitures-radars sont discrètes, et il est très difficile de les repérer surtout en pleine conduite.

Quelles routes sont contrôlées ?

Toutes les routes du département sont susceptibles d’être contrôlées. La voiture équipée d’un radar se déplace en fonction d’un parcours défini par les services de l’Etat en fonction des critères d’accidentalité. "Principalement sur les portions de route où sont relevées des vitesses excessives qui sont à l’origine d’accidents", précise la préfecture de la Haute-Saône.  

Quel objectif ?

Lutter contre les excès de vitesse, une des causes principales des accidents de la route. En 2021, selon un bilan provisoire, 20 personnes sont mortes sur les routes du département et 145 personnes ont été blessées.

Y-a-t-il un objectif de rendement pour ces voitures-radars ?

Non assure la préfecture. "L’entreprise titulaire du marche (la société OTC filiale de la société OTI France) est rémunérée en fonction du nombre de kilomètres selon les parcours et objectifs fixés par l’Etat. La rémunération est donc déterminée à l’avance, de manière totalement indépendante du nombre de contraventions", détaille la préfecture qui précise également que la société n’a pas accès aux données enregistrées qui sont "envoyées de façon cryptée aux officiers de police judiciaire en charge de la verbalisation."