Qui a tué Sissko ? Ce chien mordeur retrouvé mort, lesté par un parpaing dans les eaux de la Saône

Sissko, chien malinois de deux ans a été retrouvé mort mercredi 15 mai dans une petite commune de Haute-Saône. Ce chien avait fait l’objet de plainte à Soing-Cubry-Charentenay (70) ces derniers mois.

Les images sont choquantes. Un chien, un long bout de corde et un parpaing laissent peu de place au doute. L’animal a été noyé volontairement. 


Les pompiers sont intervenus pour récupérer un animal non identifié qui émergeait d’un petit îlot sur la Saône suite à la décrue. “Cela faisait une dizaine de jours qu’il était là. On a cru d’abord à un chevreuil” confie à France 3 Franche-Comté un élu de ce regroupement de communes de 585  habitants.
L’animal a pu être identifié grâce à sa puce électronique. “Avec le numéro ICAD, on a pu établir l’identité du propriétaire” nous précise la SPA de Gray qui a déposé une plainte pour acte de cruauté envers un animal.

Il s'agirait donc de Sissko, chien malinois agressif qui a fait l’objet d’au moins une plainte pour avoir mordu un habitant du village en février 2024. Deux victimes ont pour l’instant été entendues mais d’autres faits ont également été signalés, indique le parquet.

La commune avait pris un arrêté pour mettre en demeure le propriétaire de procéder à une évaluation comportementale de l’animal. Selon nos confrères de l’Est Républicain, le chien devait être retiré prochainement à son propriétaire.


“Nous allons auditionner plusieurs personnes dont le propriétaire pour déterminer qui est à l’origine de ce geste” explique la gendarmerie de Haute-Saône. Une enquête pour cruauté et sévices sur animaux a été ouverte. Le parquet est saisi de l’affaire. 

La dépouille du chien a été emmenée chez un vétérinaire. La SPA espère qu’une autopsie pourra être pratiquée pour déterminer si le chien était mort ou vivant quand il a été jeté à la rivière. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité