• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Au cinéma d’Asie de Vesoul, la gastronomie japonaise à l’honneur

© France 3 Bourgogne-Franche-Comté
© France 3 Bourgogne-Franche-Comté

La gastronomie et le cinéma japonais seront à l'honneur de la 23e édition du Festival international des cinémas d'Asie (Fica) de Vesoul, plus ancien festival du genre en Europe qui s'ouvre mardi, ont annoncé dimanche les organisateurs.

Par France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Jusqu'au 14 février, 90 films rares ou inédits seront présentés en Haute-Saône, dont neuf sont en compétition pour le Cyclo d'Or, la plus haute distinction du Fica. En ouverture, les festivaliers pourront découvrir la chronique familiale japonaise "Après la tempête", de Kore-eda Hirokazu déjà présentée à Cannes l'an dernier dans la section "Un certain regard", et qui sortira en France le 26 avril. Le cinéma nippon aura une place de choix pendant toute la semaine, à travers un focus intitulé "Le Japon se met à table", qui présentera onze films traitant de la gastronomie du pays du soleil levant.
Bande annonce "Après la tempête"

"Food movies"


"La nourriture et la boisson sont très importantes dans le cinéma nippon", explique Jean-Marc Thérouanne, le créateur et délégué général du Fica. Il évoque même un "genre cinématographique particulier" autour de ce thème au Japon.  Dans chacun des onze "food movies" sélectionnés, la nourriture sert de point de départ pour conter l'histoire de l'individu face à la société nipponne. Des années 50 à aujourd'hui, la sélection embrasse tous les genres, de la comédie au drame, en passant par la Japanimation et le film de sabre. Autre temps fort de l'édition 2017, un "Regard sur le cinéma géorgien", à travers 12 films clés issus de ce petit pays caucasien - de son âge d'or des années soixante, jusqu'à aujourd'hui.

Le cinéma sri-lankais sera également à l'honneur, avec la présence de son chef de file, le réalisateur Prasanna Vithanage, et de l'actrice Swarna Mallavarachchi, "la Catherine Deneuve du cinéma sri-lankais", selon M. Thérouanne. Le FICA, créé en 1995 par un couple de documentalistes de Haute-Saône, est le plus ancien festival d'Europe consacré au cinéma asiatique et le plus fréquenté, avec 30.000 spectateurs chaque année. Il est le seul des festivals asiatiques européens à présenter des films de l'ensemble de l'Asie géographique, du Proche à l'Extrême-Orient, de l'Oural au Pacifique et du Canal de Suez à l'Océan Indien, selon Jean-Marc Thérouanne.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Interview PSA

Les + Lus