Haute-Saône : un enseignant et entraîneur sportif mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineures

Un enseignant de 57 ans, entraîneur sportif en Haute-Saône, a été mis en examen pour viols, agressions sexuelles et corruption de mineurs sur plusieurs adolescentes dans les années 1990 et 2000. Il a été placé sous contrôle judiciaire.

Emmanuel Dupic, le Procureur de la République de la Haute-Saône a tenu une conférence de presse.
Emmanuel Dupic, le Procureur de la République de la Haute-Saône a tenu une conférence de presse. © Frédéric Buridant - France Télévisions

Emmanuel Dupic, le procureur de la République de Haute-Saône a tenu une conférence de presse le vendredi 28 mai pour évoquer ce dossier. Celui-ci a été saisi en avril dernier suite à un signalement de l’association « colosse aux pieds d’argile » pour des faits graves concernant un entraîneur de sport amateur. Cette association, fondée en 2013, est née de l'histoire de Sébastien BOUEILH, ancien rugbyman et victime d’un pédophile. Il a fondé "Colosse aux pieds d’argile" pour prévenir et sensibiliser tous les acteurs du mouvement sportif aux violences sexuelles.

        

Une fillette et une adolescente parmi les victimes

Concernant le Haut-Saônois, deux victimes sont identifiées, la première aurait été abusée par cet homme entre 1990 et 1991, entre ses 11 et 12 ans. La seconde entre ses 12 et 17 ans, de 1997 à 2002.

C’est un film pour l’une des deux "Les chatouilles", qui lui a donné le courage de dénoncer ces actes, et pour la seconde, le fait de devenir maman

Emmanuel Dupic, Procureur de la République de Haute-Saône

 

L’individu soupçonné a été entraîneur au club de handball de Noidans-les-Vesoul de 1990 à 2000. Il était également éducateur au club de kayak de Port-sur-Saône. Dans ces activités sportives, de nombreux témoins précisent que l'individu prenait sa douche nu avec des jeunes filles de 12 ans.

Un appel à témoins pour retrouver d'autres possibles victimes 

Le procureur de la République lance un appel à témoins concernant cette période de 1990 à 2000. L’homme aurait pu commettre d’autres faits de viols sur des enfants ou adolescents. La justice invite les victimes à se rapprocher de la brigade de recherche de Vesoul au 03 84 96 72 00.

L'homme a été mis en examen pour viols, agressions sexuelles et corruption de mineurs. Des faits pour lesquels il risque une peine de 20 ans de prison. Il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de toute activité sociale avec des mineurs et interdiction d'enseigner à une classe autre qu'entière.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société pédophilie