SMS sexuels à des lycéennes : ce que l'on sait de la mise en examen du directeur départemental UNSS en Haute-Saône

L'affaire fait grand bruit en Haute-Saône. Le directeur départemental de l'Union Nationale du Sport Scolaire a été placé en détention provisoire. Il a été mis en examen après avoir envoyé des SMS à caractère sexuel à plusieurs jeunes filles scolarisées en lycée. 

© Luc Nobout - maxPPP
Le sport est-il en train d'en finir avec le sexisme et les agresssions sexuelles dans ses rangs ? La parole se libère même dans le département rural de la Haute-Saône. Où cette affaire fait figure de séisme.


Des images pédophiles dans les ordinateurs du suspect


L'enquête est toujours en cours, mais on sait que le directeur du sport scolaire dans ce département a été suspendu de ses fonctions le 13 janvier 2020 par l'inspection d'académie puis mis en examen pour corruption de mineur", "détention ou émission de fichiers pédophiles" et "agression sexuelle". Il a été placé en détention le 12 mars. Il encourt une peine pouvant aller jusqu'à 10 ans de prison. 

En cause, une série de messages "déplacés" envoyés par ce sexagénaire à au moins 8 jeunes lycéennes via des SMS ou Instagram. Dans ces messages, figuraient des photos à caractère sexuel a indiqué le parquet de Haute-Saône. Les enquêteurs ont également retrouvé des images à caractère pédopornoagraphique dans l'ordinateur personnel du prévenu, mais également dans son ordinateur professionnel. Les faits couvrent la période 2014 à janvier 2020. 

L'enquête est menée par la brigade de recherche de Lure.Les gendarmes vont analyser l'origine des images retrouvées dans les ordinateurs du directeur de l'UNSS 70 et tenter de retrouver l'ensemble des victimes. "Il y a de très nombreuses investatigations en cours en raison du très grand nombre de fichiers. Nous essayons d'identifier quels sont les destinateurs, les émetteurs de ces fichiers pour  mieux comprendre l'implication du prévenu dans les faits qui lui sont reprochés" a indique le Procureur Emmanuel Dupic. 


Une figure du sport scolaire dans le département de la Haute-Saône


L'alerte avait été donnée en janvier par les professeurs, puis le proviseur du lycée Georges Collomb de Lure. L'inspection d'académie a saisi le Procureur de la République qui a ouvert une information judiciaire.  "L'inspection d'académie de Haute-Saône a signalé très rapidement les faits, ce qui nous a permis d'être réactifs", a souligné le procureur, notant que le suspect reste "présumé innocent tant qu'il n'est pas condamné".

Le mis en examen, un homme de 59 ans est très connu dans le milieu du sport scolaire en Haute-Saône. Il a été pendant plus de 30 ans professeur de sport dans le département. Il a entrainé un club de handball féminin près de Vesoul. Depuis 2012, il était responsable départemental de l'UNSS. La ville de Vesoul avait d'ailleurs accueilli en juin 2018 les jeux internationaux de la jeunesse. 300 jeunes filles et garçons étaient présents.  Il était jusqu'alors inconnu de la justice.
 
Haute-Saône : le directeur départemental de l'UNSS mis en examen pour agressions sexuelles


180 personnes mises en cause dans des affaires présumées de violences sexuelles dans le sport


Cette affaire intervient au lendemain de la conférence de presse de la ministre des sports, Roxana Maracineanu, qui a annoncé que près de 180 personnes étaient mises en cause dans des affaires présumées de violences sexuelles dans le sport, des faits qui concernent quarante fédérations.
Selon la ministre, 98% des victimes étaient mineures au moment des faits. 78% d'entre elles sont des femmes.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter