VIDEO. Vesoul : rencontre avec ces bénévoles qui font vivre le FICA

Le FICA fete ses 25 ans et le festival n'existerait pas sans ses bénévole venus de toute la France. Nous avons rencontré ces passionnés qui n'hésitent pas à donner de leur temps par amour du cinéma asiatique et pour l'ambiance portée par ses créateurs.
Que serait le Festival international des cinémas d'Asie sans ses bénévoles ? Une soixantaine de personnes qui s'affairent, cette année, du mardi 8 au dimanche 13 janvier à Vesoul pour permettre au FICA de voir le jour depuis 25 ans. Parmi eux, il y a Claire, chauffeur au festival.
 
Avec deux autres bénévoles elle accompagne les membres du jury et invités d'honneur de la gare à l'hôtel, de l'hôtel aux projections, du matin au soir... Et forcement il reste quelques anecdotes.
 
Vesoul : rencontre avec ces bénévoles qui font vivre le FICA
>> Philippe Arbez et Fabien Dupont

"Un soir, il était tombé énormément de neige et les routes n'étaient pas déneigées. Donc les personnes que je transportais ont dû sortir de la voiture et la pousser dans une côte parce que je ne pouvais pas avancer", se rappelle Claire Monsillon.

 

"Je sèche les cours pour être bénévole"


Pierre est étudiant à Lille, il a été président du jury lycéen de 2014 à 2015. Aujourd hui il gère les plannings du jury du festival il ne manquerait cela pour rien au monde. "C'est une expérience très enrichissante. Je me plais beaucoup à venir ici, je sèche même 15 jours de cours pour être bénévole. C'est un vrai plaisir", confesse-t-il.

Aude-Marine vient de Bretagne, elle parle coréen, japonais et anglais. "Je suis principalement à l'accueil donc je renseigne les gens, j'aiguille les invités, le jury et réponds à toutes leurs questions", explique-t-elle.
 
Journaliste à RFI, Kéo est venu en 2001 couvrir l'événement. Depuis 2003, c'est en bénévole qu'il accompagne les invités au restaurant et veille au régime alimentaire de chacun. "Le FICA se déroule en même temps que Berlin et souvent, j'ai des confrères, des amis qui me disent : « Mais pourquoi tu vas à Vesoul ? Viens avec nous à Berlin, t'as rien compris », assure-t-il. Alors je leur réponds avec sourire que ce sont eux qui n'ont rien compris, il faut venir à Vesoul !"

Et la palme du bénévolat revient à... "Les deux bénévoles les plus anciens ? Il n'y a pas de secret : c'est Martine et Jean-Marc Thérouanne [les fondateurs du FICA], bien sûr !"

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival culture cinéma