VIDEO. Législatives 2022 : revoir le débat de la 2e circonscription de Haute-Saône (Héricourt-Lure)

Publié le
Écrit par Isabelle Brunnarius et Jérémy Chevreuil

Cette circonscription correspond à la partie est du département de Haute-Saône, d’Héricourt à Lure en passant par Luxeuil-les-Bains, Saint-Loup-sur-Semouse, mais aussi Montbozon ou Villersexel. Découvrez le débat de la 2e circonscription de Haute-Saône.

Cette 2e circonscription est l’ancienne circonscription de Jean-Pierre Michel (1981-2002, PS puis MDC) et de Jean-Michel Villaumé (2007-2017, PS).

Ancien maire de Baudoncourt, Christophe Lejeune (LREM) en est le député depuis 2017 et est candidat à un second mandat.

Face au sortant, l’extrême-droite se présente en ordre dispersé : le Rassemblement national a investi le Breton Emeric Salmon, salarié du parti arrivé il y a tout juste un mois à Lure. On le comprend dés le début du débat quand il appelle les habitants de Lure, les Lurois au lieu des Lurons.

Reconquête a fait confiance au candidat FN de 2017, Maurice Monnier (20% au 1er tour, 42 au 2e tour lors de la dernière législative).

La droite a investi l’UDI Corinne Coudereau, ancienne maire de Valdoie dans le Territoire de Belfort, tandis que l’union de la gauche sera représentée par l’insoumis Patrice Guèrain.

Cette circonscription est celle qui vote le plus RN en Bourgogne-Franche-Comté. Marine Le Pen y a obtenu 35,7% des voix au 1er tour et 58,8% au second tour de la présidentielle 2022. 

Les invités du Débat 

  • Christophe LEJEUNE (Ensemble ! - Renaissance) - sortant
  • Emeric SALMON (Rassemblement national)
  • Patrice GUERAIN (NUPES - La France insoumise)
  • Maurice MONNIER (Reconquête !)
  • Corinne COUDEREAU (Union des démocrates et indépendants)

Les déserts médicaux

Pour Patrice Guèrain (Nupes), la question des déserts médicaux est "un sujet gravissime particulièrement dans ma circonscription". Le candidat issu de la France Insoumise estime qu'il "faut reconstruire le système de santé tels qu'ils étaient avant 2003, date de la mise en place de la tarification à l'acte. Autre projet, "remettre en place les services médicaux qui ont été fermés."

Faut-il obliger les jeunes médecins diplômés de commencer à travailler dans des déserts médicaux ? Une proposition de la Nupes qui n'est pas partagé par le RN. "Non, répond le candidat Rassemblement National, Emeric Salmon. Il ne faut pas contraindre les gens, il faut faire de l'incitatif." La candidate Corinne Coudereau UDI a rappelé la proposition de l'ancien sénateur LR Michel Raison de proposer des zones obligatoires d'installation pour les jeunes médecins avec liberté du choix de l'endroit à l'intérieur de ces zones.  

Le député sortant, Christophe Lejeune (Ensemble !) rappelle que la majorité présidentielle a ouvert le numerus clausus, ce qui permettra dans une dizaine d'années, d'augmenter le nombre de médecins. Le candidat de Reconquête !, Maurice Monnier, lui rappelle que "c'est la majorité présidentielle qui a supprimé 18 000 lits." Ce que récuse Christophe Lejeune.

Autre question soulevé par Jérémy Chevreuil. Faut-il réintégrer le personnel soignant non vacciné contre le covid ? Face au représentant de la majorité présidentielle, une voix unique s'élève demandant la réintégration de ce personnel dans les hôpitaux. Le député sortant Christophe Lejeune a une réponse plus nuancée : "Du moment où  l'épidémie aura disparu, ils reviendront naturellement,  il n'y a pas de problème." 

La gestion de la crise sanitaire par le gouvernement a provoqué une passe d'armes entre le représentant du Rassemblement National et le député sortant Christophe Lejeune (Renaissance). "En février 2020, rappelle le candidat parachuté par le Rassemblement national, vous avez laissé soigner les gens avec des sacs poubelles parce qu'on ne connaissait pas les risques. Il y a des médecins qui sont morts. (...) Vous avez des morts sur la conscience" conclut-il. Offusqué, Christophe Lejeune réplique aussitôt "C'est honteux ! C'est vous qui dites cela! Soyez respectable, soyez respectueux dans vos propos." 

La forêt

La Haute-Saône est le 12e département le plus boisé de France en particulier dans le secteur qui correspond à cette circonscription.  Pour Patrice Guèrain (Nupes, La France Insoumise) , "la forêt n'est pas une marchandise, il faut la gérer comme un patrimoine vivant. " Pour Maurice Monnier (Reconquête !), la foret souffrirait plus des scolytes que du réchauffement climatique. Lui aussi reconnaît l'importance de cette filière pour la région. Les candidats insistent sur l'importance de la relocalisation de la transformation du bois.  

Revoir le débat de la deuxième circonscription de Haute-Saône (Héricourt - Lure)

Les candidats de la deuxième circonscription de Haute-Saône (Héricourt - Lure)

  • Isabelle APRO (Lutte ouvrière)
  • Ludovic BURI (Le Mouvement rural)
  • Corinne COUDEREAU (Union des démocrates et indépendants)
  • Patrice GUERAIN (NUPES - La France insoumise)
  • Christophe LEJEUNE (Ensemble ! - Renaissance) - sortant
  • Maurice MONNIER (Reconquête !)
  • Sophie ROCHON (Parti animaliste)
  • Emeric SALMON (Rassemblement national)

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité