Hommage à Samuel Paty : La Jurassienne Nacèra Kainou réalise le buste du professeur tué à Conflans-Sainte-Honorine

La sculptrice d’origine jurassienne Nacèra Kainou va réaliser le portrait de Samuel Paty, le professeur assassiné le 16 octobre 2020 devant son collège de Conflans-Sainte-Honorine en région parisienne.

Hommage à Samuel Paty
Hommage à Samuel Paty © Pascal GUYOT / AFP

De son atelier parisien, l’artiste commence tout juste à réfléchir à cette nouvelle commande. « Je vais essayer d’inscrire Samuel Paty dans une éternité. Il y a une photo que j’aime beaucoup, celle qui avait fait la Une de Paris-Match » explique Nacèra Kainou.

La photo qui pourrait inspirer le travail de Nacera Kainou
La photo qui pourrait inspirer le travail de Nacera Kainou © DR

L’enseignant a les yeux levés vers le ciel, celui ou celle qui a pris la photo a capté une forme de douceur idéaliste. Le lieu d’installation au sein du collège du Bois-d'Aulne et la date d’inauguration du buste de Samuel Paty ne sont pas encore déterminés. Cette commande de l'Inspection Académique de Versailles a eu lieu après la validation du projet par le conseil d’administration du collège du Bois-d’Aulne où enseignait Samuel Paty. "La famille est très associée à toutes les étapes de cette création" précise l'inspection Académique. 

Saisir la vraisemblance

Comment représenter les valeurs de la République et les principes de laïcité qu’incarne Samuel Paty ? Cet enseignant d’Histoire-Géographie, âgé de 47 ans, passionné par son métier, avait voulu expliquer le sens de la liberté d’expression lors d’un cours d’enseignement moral et civique en montrant deux caricatures de Mahomet issues du journal satirique Charlie Hebdo. Il est mort décapité le 16 octobre 2020 devant son établissement par un terroriste islamiste qui a été abattu peu de temps après par la police.

Nacèra Kainou dans son atelier
Nacèra Kainou dans son atelier © DR

« Il y a beaucoup de choses dans ce portrait. Cela va être difficile pour moi » confie Nacera Kainou. L’artiste va procéder comme à chaque fois qu’elle se lance dans la réalisation d’un portrait : elle rassemble de nombreux documents photographiques, des vidéos, écoute des émissions pour s’imprégner à la fois du visage et de la personnalité de l’homme ou de la femme qu’elle va représenter. Claude Nicolas-Ledoux, Colette, Victor Hugo, Charles De Gaulle, Théodore Monod, Charles Fourier, Louis Pergaud, Arthur Rimbaud, Albert Camus, Lucie Aubrac…La sculptrice réalise en général des bustes de célébrités, d’hommes et des femmes publiques pour lesquels la documentation est abondante.

La famille de Samuel Paty me donne très gentiment des photos. Il me faut des faces, des profils, des trois-quarts pour que je comprenne bien comment il était et que le buste soit ressemblant.

Nacèra Kainou

Pour exprimer la personnalité de l’enseignant, l’artiste a besoin de temps. « Cela va se cristalliser au fur et à mesure que je travaille. Plus je vais travailler dessus, plus je vais réfléchir. C’est-à-dire pendant des semaines. En fait, Samuel Paty je vais l’ « intégrer » et le « régurgiter à travers mes doigts. C’est difficile à expliquer. Le travail de sculpture, ce n’est pas comme l’écriture, on ne l’explique pas forcément avec des mots. »

Un travail que les Francs-Comtois peuvent observer à différents endroits. A la demande du conseil départemental du Doubs, Nacèra Kainou a réalisé le portrait de Lucie Aubrac pour le collège qui porte le nom de la Résistante à Doubs. L’artiste a également réalisé le buste de Claude-Nicolas Ledoux, l’architecte de la Saline d’Arc-et-Senans. Trois exemplaires en bronze sont exposés à la Saline, au théâtre éponyme de Besançon et dans un château de Normandie.

Claude-Nicolas Ledoux par Nacèra Kainou
Claude-Nicolas Ledoux par Nacèra Kainou © DR

Autre célébrité franc-comtoise immortalisée par la Jurasienne : l’écrivain Louis Pergaud. Nacèra Kainou avait réalisé des petits trophées pour les prix littéraires Louis Pergaud. Une commande de la ville de Besançon.

Nacèra Kainou n’a jamais coupé les ponts avec sa région. Elle a grandi à Meussia, un petit village du Jura. Diplômée des Beaux-Arts de Besançon, l’artiste a poursuivi sa formation de l’autre côté de l’Atlantique, à New-York au sein de la prestigieuse Art Students League of New York. Elle fait partie des anciens élèves au même titre que Louise Bourgeois, Alexander Calder ou Jackson Pollock.

Victor Hugo et Charles De Gaulle, des projets liés à la Franche-Comté

La genèse de deux de ses bustes est liée à la Franche-Comté. Avec le soutien actif d’Alain Caporossi, responsable de l’association des Amitiés Franco-Chinoises de Franche-Comté, Nacèra Kainou a créé le buste de Victor Hugo, offert par la municipalité de Besançon à la Chine à l’occasion de l’Exposition universelle de Shanghai en 2018. L’écrivain, né à Besançon en 1802, est particulièrement apprécié en Chine. En 1861, Victor Hugo avait condamné le Sac du Palais d’Eté, résidence de l’empereur de Chine, par les troupes franco-britanniques lors de la seconde guerre de l’opium (1858-1860). Autre réalisation de l’artiste liée à l’engagement d’Alain Caporossi pour les relations franco-chinoises : le buste de Charles de Gaulle par Nacèra Kainou a été offert à la Chine par le président de la République lors de la visite d’Etat de 2014. C’était le cadeau officiel remis par François Hollande lors d’une cérémonie au Grand Trianon à Versailles.

Samuel Paty n’avait pas bâti sa vie pour être célèbre comme ceux que Nacèra Kainou a l’habitude de représenter. Il voulait juste transmettre des valeurs chevillées au corps. Une trajectoire intime que Nacèra Kainou va tenter de saisir lorsqu’elle aura ses mains plongées dans la terre glaise.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société éducation culture