15.000 habitants privés d'eau

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jacques Paté

Une légère contamination bactérienne prive d'eau 18 communes.

video title

Privé d'eau potable!

Jusqu'à jeudi, il est déconseillé de boire l'eau du robinet dans 12 communes de Haute-Saône et 5 communes du territoire de Belfort. L'ARS a constaté la présence de bactéries pouvant provoquer des gastro-entérites. Les habitants s'organisent, exemple à Evette-Salbert dans le territoire de Belfort.

Les abonnés du syndicat des eaux de Champagney en Haute Saône sont priés de ne plus consommer l’eau du robinet. Une recommandation de l’agence régionale de santé suite à une analyse révélant une légère contamination bactérienne.

 Le contrôle a été effectué chez un particulier mercredi dernier à Argiésans. Au total, 18 communes, de Haute Saône et du Territoire de Belfort,   sont concernées et environ 15 000 personnes. De nouvelles analyses seront pratiquées mardi prochain et dans l’attente des résultats, pas avant jeudi, les habitants sont contraint d’utiliser de l’eau en bouteilles pour leur consommation. Dans les lieux publics, base du Malsaucy ou centres équestres, une information indiquant que l’eau n’est pas potable est faite et des bouteilles sont mises à la disposition des usagers.

Cette pollution peut entrainer des gastro entérites en cas de consommation d’eau impropre.

Les habitants font des provisions de pack d’eau dans les commerces et s’en servent pour se brosser les dents ou laver leurs légumes. L’eau du robinet peut en revanche être utilisée pour la douche, la vaisselle et le linge.

Les communes concernées en Haute Saône : Chagey, Châlonvillars, Champagney,Chenebier, Couthenans, Echavanne, Echenans, Errevet, Frahier et Chatebier, Mandrevillars, Plancher les Mines et Plancher Bas.

Dans le Territoire de Belfort, Argiésans, Banvillars, Urcerey, Buc, Evette-Salbert.

Dans ces communes des voix s’élèvent pour dénoncer ces mesures de précaution   jugées trop restrictives.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité