Sens (89) : Il détournait les photos Facebook

Publié le Mis à jour le
Écrit par F.L.

Vendredi 23 mars au matin à Sens, un enseignant professeur de français de 34 ans a été interpellé et mis en examen

video title

Sens (89) : un enseignant mis en examen

Des lycéennes ont vu leur compte Facebook piraté. Leurs photos de vacances ont été retrouvées sur des sites à caractère pornographique, accompagnées de commentaires dégradants. Depuis quelques jours les plaintes s'accumulent. Elles sont une cinquantaine en Côte d'Or et une dizaine dans l'Yonne

Un enseignant professeur de français de 34 ans a été interpelé. Il serait l'auteur du détournement des photos.

Une cinquantaine de victimes de ce détournement sont à dénombrer en Côte d'Or et une trentaine dans l'Yonne.

Le procureur de la république d'Auxerre, François Pérain, était initialement saisi du dossier, les premières plaintes enregistrées venaient de l'Yonne.

D'abord placé en garde à vue, l'enseignant a été ensuite déféré au parquet, il a immédiatement reconnu les faits. Une information judiciaire a été ouverte.

Il avait créé un faux compte Facebook, pour se lier d'amité avec une de ses anciennes élèves. Ainsi "Coochy 666" a pu avoir accès à des données plus confidentielles, telles que les photos. Il a pu par la suite les publier sur un site pornographique néerlandais.

L'hébergeur du site a retiré toutes les photos déposées par le prévenu, qui pratiquait ce détournement depuis deux ans.

Il est donc accusé "d'usage de données personnelles en vue de troubler la tranquilité ou de porter atteinte à l'honneur", selon la nouvelle loi de 2011 traitant de l'usurpation d'identité numérique.

Il est passible d'une peine de prison d'un an et de 15 000 euros d'amende.

Le parquet a demandé au Rectorat de suspendre l'enseignant.

Il sera soumis à un contrôle judiciaire.

Les enquêteurs ont pu remonter jusqu'à lui par une enquête de police classique.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.