• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Ces migrants mineurs isolés qui arrivent dans le Jura

© France 3 Franche-Comté : Cécilia Brès
© France 3 Franche-Comté : Cécilia Brès

En 3 ans dans le département du Jura, le nombre de migrants mineurs isolés est passé de 9 à 132. Des jeunes en souffrance pris en charge régulièrement par la Maison des adolescents à Dole. 

Par Sophie Courageot

Abandonnés par leurs passeurs. Sans vêtements chauds, sans nourriture. Sans avenir. En quelques semaines, plusieurs jeunes, migrants mineurs non accompagnés ont été littéralement déposés aux portes de la Maison des adolescents de Dole.

Cette situation préoccupe les professionnels chargés de répondre à l'urgence de telles situations. Jonathan Ahovi, psychiatre des hôpitaux, spécialiste des enfants et adolescents lance même un véritable appel à se mobiliser et à se former à l'accueil des ces mineurs en situation de détresse.

Ces jeunes sont dans une extrême vulnérabilité et la proie de réseaux mafieux et criminel

explique le psychiatre. 

Les mineurs isolés sont pris en charge par l'aide sociale à l'enfance. Oumar Doumbouya, migrant arrivé de Guinée en a fait partie. Il n'a pas été baladé d'institutions en institutions. Oumar a réussi à se reconstruire et à trouver un travail à Dole. 

Ces jeunes ont besoin qu'on les aide 


Une formation à destination des adultes permettrait de mieux prendre en charge ces mineurs isolés. Car souvent un mineur migrant fait plus que son âge. Ces jeunes une fois recueillis sont fragiles. Ils sont effrayés d'être renvoyés dans leur pays à leur majorité.


Une journée de formation sur ce sujet aura lieu en janvier à Dole à la Maison des adolescents. 


Migrants mineurs isolés : comment les prendre en charge ?
Avec Jonathan Ahovi, Psychiatre des hôpitaux - Anne Gérard Association Antigone - Oumar Doumbouya. Reportage C.Schulbaum, C.Brès, A.Sow, F.Pelé.


18 décembre, journée internationale des migrants

Les migrations sont une réalité incontournable. De nombreuses raisons amènent les gens à se déplacer – que ce soit pour étudier à l’étranger, rejoindre des membres de la famille, chercher un emploi ou des moyens de subsistance, ou assurer un meilleur avenir à leurs enfants. D’autres quittent leur pays pour fuir la criminalité, la violence, les conflits, la persécution, l’insécurité, la discrimination, les catastrophes naturelles et la dégradation de l’environnement, ou encore la pauvreté.

La plupart passent d’un pays en développement à un autre ou quittent un pays en développement pour un pays développé. Les migrations jouent un rôle essentiel pour la croissance économique et le développement, notamment en remédiant aux pénuries du marché du travail à tous les niveaux de qualification. Les migrations ont des effets majoritairement positifs, aussi bien pour les pays d’origine que pour les pays d’accueil.

Les migrations volontaires comme les déplacements forcés ont toujours été le lot commun de l’humanité. La plupart des gens comptent probablement parmi leurs ancêtres des personnes ayant migré.

Source : UN.org

En savoir plus ► https://www.iom.int/fr/migrantsday

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus