Cirque et Fanfares 2023 : 150 artistes, 40 000 spectateurs attendus pour le festival d'art de rue de Dole

Plus sur le thème :

Samedi 27 au dimanche 28 mai, le festival Cirque et Fanfares se déroulera à Dole pour sa 12e édition. Les rues de la ville seront animées par 60 performances artistiques avec des fanfares et des compagnies venues du monde entier.

C’est une tradition qui s’ancre dans les méandres de Dole. Chaque année, depuis douze ans, le festival Cirque et Fanfares s’étend dans les rues de la ville, et attire plusieurs milliers de spectateurs, attentifs à ces performances en plein air. Cette année, le festival se déroulera du samedi 27 au dimanche 28 mai avec 44 concerts, 20 spectacles, 40 000 spectateurs attendus.  

« L’architecture de la ville, on a l’impression qu’elle a été créée pour l’art de rue », lance Benjamin Poulain, directeur artistique du festival, au micro d’Aline Bilinski dans le 18h30 Culture. « Au bout de 12 ans, on a trouvé l’équilibre entre le cirque, qui constitue l’art de rue, et les fanfares qui sont, quant à elles, la musique de rue, explique-t-il. Donc les deux se regroupent en tant qu’art public. Il y a un savant mélange de programmation en fonction des flux de public et des lieux de jeu. »

L'art vivant face à la guerre

Cette année, Cirque et Fanfares est traversé par l’actualité. Face à la guerre entre l’Ukraine et la Russie, la sélection doloise programme des artistes russes et ukrainiens. Ainsi, la compagnie de cirque Zirka ! (étoile en ukrainien) se produira samedi 27 mai à 21h30 sur la Place Nationale. Un grand spectacle qui réunira une dizaine d’artistes réfugiés comme « une invitation à rallumer l’étoile de la paix » malgré le déracinement lié à la guerre. La performance promet « voltige, acrobatie, contorsion, équilibrisme, jonglerie », d’après le communiqué de presse, avec des artistes qui « se jouent des prouesses techniques pour donner corps à une mise en scène empreinte de poésie. »

De l’autre côté, la fanfare russe Dobranotch se produira les samedi et dimanche après-midis aux quatre coins de la ville pour délivrer « l’énergie débordante des musiques traditionnelles juive, russe, balkanique ou rom ». La compagnie, composée d’artistes réfugiés en Allemagne, devait se produire en 2020, mais le covid a refréné ses plans. S’il s’agit, au départ, d’un concours de circonstances, la réunion de ces artistes russes et ukrainiens se révèle politique à l’ouverture de cette édition.

« On ne peut pas pousser les murs »

Parmi les nouveautés également, trois nouveaux lieux ont été identifiés pour accueillir des numéros : la Cour du Collège de l’Arc, le Jardin Philippe et le Jardin de la Charité. « L’idée était de descendre en bas de la ville », justifie le directeur artistique. Une manière peut-être de rencontrer de se réapproprier d’autres espaces, et de s’ouvrir à d’autres publics. « On ne peut pas pousser les murs, mais on est victimes de notre succès, sourit-il. Et on en est très heureux parce que c’est devenu une vraie fête populaire et en même temps, il y a une exigence de qualité artistique. » Un espace gourmand sera aussi inauguré et coordonné par l’association du Chat Perché. Avec au programme : des food-trucks locaux et des spécialités régionales.

Cette année, le festival s’étalera sur deux jours contrairement aux éditions précédentes. « Car les budgets ne sont pas élastiques, affirme Benjamin Poulain. Nous sommes sur ce format deux jours en 2023. Peut-être que cela reviendra à un autre format plus tard, que cela évoluera. » Cependant, cette édition sera quasiment en continu du samedi à 14h30 à dimanche minuit.

La cérémonie d’ouverture sera ainsi très attendue. Pour rappel, le festival s’était ouvert sur l’eau, au gré de spectacles aquatiques. Cette année, particulièrement, Cirque et Fanfares souffle ses douze bougies…Il se murmure qu’une fête d’anniversaire se prépare avec « un buffet de 26m de long » …

La programmation complète à retrouver ici : https://www.cirqueetfanfaresadole.com/programmation/

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité