Coronavirus : les salles de sport de Franche-Comté rouvrent sous des conditions strictes

Après quasiment trois mois à l'arrêt, les salles de sport ont pu rouvrir ce mardi 2 juin. Nous avons assisté à ce retour des adhérents dans deux clubs sportifs de la région de Dole. Un retour assez timide et des conditions sanitaires strictes. 
 

Les salles de sport ont mis en place un protocole sanitaire pour l'accueil de leurs adhérents.
Les salles de sport ont mis en place un protocole sanitaire pour l'accueil de leurs adhérents. © Loris Trullard - France Télévisions
Les dirigeants des salles de sport étaient au moins aussi impatients que leurs adhérents pour cette réouverture des portes après presque trois mois d'arrêt. Mais il a fallu mettre en place une nouvelle organisation et cela n'a pas été simple, loin s'en faut.
 « Mettre en place un tel protocole sanitaire a été titanesque » lance Aude Collet, directrice du club dolois de Lunaisens.
 

Des règles drastiques sont prises dans ces deux salles de sport


Pour éviter au mieux la propagation du coronavirus, les salles de sport ont dû d'abord réorganiser leurs locaux. Un marquage au sol définit un sens de circulation et les règles de distanciation. « Cinq m2 sont dédiés par personne » assure Audrey, responsable de la salle de sport l’Orange Bleue. Des solutions hydroalcooliques sont mises à disposition pour nettoyer chaque machine après leur utilisation.
 

« L’accès aux cours se fait sur réservation, et l’entrée libre à la salle entre 6 heures et 23 heures n’est plus possible » explique Audrey.
Les vestiaires ont été remplacés par des casiers. A l’Orange Bleue, le sauna est fermé, tout comme à Lunaisens.

Le port du masque fait débat, et la règle est différente selon les clubs. « Le masque doit obligatoirement être porté à l’entrée et à la sortie de la salle » précise Audrey. Pas d’obligation pendant le sport, donc.
Aude Collet a décidé autrement. « A Lunaisens, le port du masque tient de la responsabilité de l’adhérent » explique-t-elle. « Faire du sport avec un masque, c’est antinomique » ajoute la responsable.

Le respect des gestes barrières a été annoncé par la directrice de Lunaisens. « Nous avons publié une vidéo sur nos réseaux sociaux où j’explique à nos adhérents les règles à respecter » informe la fondatrice du club. « On essaie au maximum d’anticiper » ajoute-t-elle.
 

Les deux salles ont rouvert leurs portes le 2 juin. « La reprise se passe très bien » se réjouit la responsable de Lunaisens mais « certains adhérents attendent cependant la semaine prochaine. »
« La reprise se fait gentiment » du côté de l’Orange Bleue ajoute Audrey. 

Les adhérents ont relativement répondu présent pour cette réouverture


« C’est très important pour moi de revenir » affirme Jonas, adhérent à Lunaisens. « On ressent un manque, nos jours sont moins joyeux » explique-t-il, content d’être de retour. « J’avais pour habitude d’aller à la salle de sport cinq fois par semaine pendant près de 2 heures » annonce le Dolois, qui compte bien retrouver ce rythme.
Ce passionné de sport de 16 ans a continué ses activités sportives pendant le confinement. « Je suivais des sportifs sur Internet, et j’organisais des séances adaptées à la maison avec un matériel simple » détaille Jonas.

Pour Kévin, adhérent au club dolois, le retour dès le premier jour de la réouverture était tout aussi important. « J’ai perdu de la force après le confinement » avoue le sportif. « J’ai acheté un peu de matériel en attendant la réouverture, mais j’ai quand même baissé le poids des machines à mon arrivée » explique Kévin.

Le protocole sanitaire ne semble pas le gêner. « Ce n’est pas contraignant, c’est même mieux qu’avant car nous avons plus d’espace » estime cet adhérent de l’Orange Bleue.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport déconfinement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter