• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Qui est Edeis, la société qui revendique la gestion de l'aéroport Dole Jura ?

L'aéroport de Dole va changer de gestionnaire. / © Jean Becker/MaxPPP
L'aéroport de Dole va changer de gestionnaire. / © Jean Becker/MaxPPP

L'aéroport de Dole sera exploité par la société Edeis, dès le 1er janvier 2020 et jusqu'en 2027. C'est en tout cas ce qu'annonce cette société implantée dans toute la France mais aussi en Espagne, à Mayotte et à Saint Martin. Que sait-on d'Edeis ? On fait le point.

Par Sarah Rebouh

L'appel d'offres, à hauteur de 20 millions d'euros hors TVA, concernant l'exploitation de l'Aéroport Dole-Jura a été remporté. C'est la société Edeis qui revendique en être le repreneur, comme le rapportent nos confrères du Progrès ce mardi 22 août.

Jusqu'à présent l'aéroport jurassien était détenu par le Conseil départemental du Jura et géré par un groupement composé, au sein de la Société d’Exploitation de l’Aéroport Dole Jura, de Kéolis (à 51 %) et de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Jura (49 %). La Chambre de Commerce et d’Industrie du Jura n'a pas encore confirmé cette information.  
 

19 aéroports, un port et 13 agences d'ingénierie


Le groupe Edeis se présente comme "un acteur majeur dans le secteur de l’ingénierie et du management d’infrastructures" et "le leader de l’exploitation d’aéroports en France." En effet, la toute jeune société, née en décembre 2016, dispose déjà de la gestion de 19 aéroports en France (Annecy, Rouen, Auxerre, Le Havre, Dijon, Auxerre...) ainsi que du port de Rouen et de 13 agences d’ingénierie.

Elle a tout simplement racheté les activités françaises du groupe canadien SNC-Lavalin, comme l'explique le magazine l'Usine Nouvelle. Jean-Luc Schnoebelen, son président, expliquait dans ce même magazine : "Nous comptons doubler le revenu de cette activité d’ici à cinq ans, en remportant des appels d’offres en France et à l’étranger, notamment en Europe et en Afrique de l’Ouest." Ce qui intéresse particulièrement Edeis, se sont les petits aéroports régionaux de moins d’un million de passagers. Le groupe aimerait en gérer 40 d'ici 5 ans. 
 

Plus de 100 000 visiteurs par an


Selon la direction du groupe, les 22 emplois sur le site dolois seront maintenus. Edeis avance une prévision de chiffre d'affaires avoisinant les 25 millions d'euros, sur les 96 mois que doit durer la concession de l'aéroport Dole Jura.

L'aéroport de Dole voit transiter plus de 105 000 voyageurs par an mais restait jusqu'à présent déficitaire. En mars 2019, comme le rappelle France Bleu, plusieurs syndicats, associations écologistes et partis politiques de gauche avaient écrit une lettre ouverte dans le but de réclammer la fin des subventions publiques à l'aéroport de Dole. 
 

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus