Enfants placés : ce que l'on sait sur les deux villages qui seront construits dans le Jura pour les accueillir

Le Jura a lancé un appel à projets pour l’ouverture de deux villages d’enfants et d'adolescents dans le département. La Fondation Action Enfance, qui a remporté le projet, prospecte autour de Dole et de Lons-le-Saunier pour la construction de deux villages qui pourront accueillir 60 enfants.

Parce qu’ils sont en danger, des enfants peuvent être placés sur ordonnance judiciaire. Il est alors difficile, insupportable et incompréhensible de voir ces frères et sœurs séparés parce qu’ils intègrent des familles d’accueil différentes. C’est pour leur permettre de continuer à vivre ensemble, sous le même toit, que des maisons d’enfants existent. La Fondation Action Enfance en possède 15 en France, logeant 1.000 enfants. Sept autres constructions sont en cours, plutôt dans l’ouest de la France, et d'ici à 2026, un village d'enfants devrait sortir de terre dans le Loiret et deux autres dans le Jura.

« Le département du Jura nous a demandé de rester à Lons-le-Saunier, ou autour, et près de Dole. L’implantation de ces villages doit tenir compte des transports en commun pour permettre aux parents, qui ont l’autorisation, de venir rendre visite à leurs enfants », explique Marc Chabant, directeur du développement de la Fondation Action Enfance qui a remporté l’appel à projets initié par le département du Jura.

Des structures adaptées

Lorsqu’un juge des enfants prononce une Ordonnance Provisoire de Placement (OPP), l’enfant concerné est placé sous la responsabilité du Président du Conseil départemental. Les services de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) du Conseil départemental le prennent alors en charge et identifient le lieu de placement le plus adapté à ses besoins. Il existe différentes structures de placement d’enfants. 

Les familles d’accueil hébergent de façon permanente des enfants placés (2 ou 3 au maximum), et perçoivent un salaire. Les Maisons d’Enfants à Caractère Social (MECS) sont des établissements fonctionnant sur un modèle d’accueil en collectivité. Elles logent généralement les enfants par tranches d’âge dans des unités de vie comprenant une dizaine de places chacune et donc, suivant l’âge, les frères et sœurs peuvent être séparés. Les Lieux de Vie et d’Accueil (LVA) correspondent à des structures d’accueil de petite taille, d’une capacité de 7 à 15 places en règle générale, accueillant essentiellement des jeunes, souvent victimes de troubles du comportement. La capacité réduite des LVA permet d’alléger la dimension de vie en collectivité et le nombre d’intervenants. Beaucoup de LVA sont tenus par des couples d’assistants familiaux. Enfin, les villages d’enfants et d'adolescents sont entre les deux et permettent d’accueillir les enfants d’une même famille sans les séparer. Ce sont donc ces villages d'enfants et d'adolescents qui verront le jour d'ici à 2026 dans le Jura.

Investissement de 4 millions d'euros par village d'enfants et d'adolescents

« Dans nos villages d’enfants, des éducateurs familiaux travaillent huit jours consécutifs et sont en repos six jours d’affilée, ce qui permet aux enfants de vivre une vie la plus ordinaire possible. Les éducateurs cuisinent, font les courses avec les enfants, les conduisent à l’école, à leurs activités extra-scolaires. Les éducateurs partagent le quotidien des enfants dans la durée » précise Marc Chabant.

Dans le Jura, chacune des constructions coûtera près de 4 millions d’euros. Elles seront constituées de cinq maisons. Il y aura une vingtaine d’éducateurs, un psychologue et accueilleront 30 enfants chacune. « Nous achetons le terrain et payons les constructions, ensuite, le département du Jura versera ce qu’on appelle un prix de journée par enfant pour l’habillement, les repas, l’électricité, l’eau, la scolarité… C’est un peu comme si le département versait un loyer », ajoute Marc Chabant, directeur du développement de la Fondation Action Enfance.

Partout en France, les mesures de placement augmentent et le département du Jura n'échappe pas à ce phénomène.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité