"Je ne peux plus me taire", la comédienne Charlotte Arnould, qui accuse Gérard Depardieu de viol, sort du silence

Publié le Mis à jour le
Écrit par Victor Lengronne

Une comédienne, actrice et danseuse originaire du Nord-Jura, Charlotte Arnould, qui accuse Gérard Depardieu de l'avoir violée en 2018, a publiquement pris la parole sur les réseaux sociaux, ce jeudi 16 décembre. Elle dit vivre "cachée et dans le silence".

La date est symbolique. Un an jour pour jour après la mise en examen pour "viols" et "agression sexuelle" de Gérard Depardieu, la victime présumée a brisé son anonymat et est sortie du silence, sur les réseaux sociaux, ce jeudi 16 décembre. Son nom : Charlotte Arnould, une comédienne, actrice, danseuse et pianiste originaire du Haut-Jura. Elle accuse l'acteur et comédien français de viols commis en août 2018. Des faits pour lesquels il a été mis en examen.

"Je ne peux plus me taire. J'ai besoin de vivre dans la vérité. Je vis cachée et dans le silence. Ce n'est plus supportable. J'ai besoin de m'exprimer. Cela fait un an qu'il est mis en examen. Il travaille pendant que je passe mon temps à survivre. Cette vie m'échappe depuis trois ans et j'ai envie de vivre sans me renier", a t-elle écrit dans un texte sur les réseaux sociaux. Depardieu a notamment été l'affiche du film de Xavier Giannolli, Illusions Perdues, adaptation du livre d'Honoré de Balzac, sorti le 20 octobre 2021 en France.

Charlotte Arnould a l'espoir "de récupérer [son] intégrité". Elle a conclu son texte de manière très forte : "Continuer à me taire, c'est m'enterrer vivante." Sur Twitter, elle a notamment été soutenue par l'écrivaine Florence Porcel, qui accuse de viols l'ancien présentateur du journal de 20 heures de TF1, Patrick Poivre d'Arvor, en 2004 et 2009.

La plaignante accuse Depardieu de deux viols

Les faits remonteraient à août 2018. Charlotte Arnould, diplômée du conservatoire régional de Chalon-sur-Saône en piano et du conservatoire de Paris en danse contemporaine, accuse Gérard Depardieu de viols commis les 7 et 13 août 2018 dans un hôtel particulier du 6e arrondissement de Paris. Elle avait ensuite déposé plainte le même mois à la gendarmerie de Lambesc (Bouches-du-Rhône). Une plainte classée sans suite en juin 2019.

La plaignante avait relancé sa plainte et un juge d'instruction avait été nommé pour reprendre les investigations en août 2020.

Gérard Depardieu a toujours nié les faits. L’avocat de l’acteur, Hervé Temime, avait déclaré à France Inter le 24 février dernier que son client contestait "totalement les faits qui lui sont reprochés" et devait "être considéré comme présumé innocent".  

Contacté, l'avocat de Gérard Depardieu, Maître Temime, "ne souhaite pas faire de commentaire dans le cadre de cette affaire", nous a indiqué la responsable de relations publiques de son cabinet. Nous ne sommes pas parvenus à joindre l'avocate de Charlotte Arnould, Me Tuaillon-Hibon.