Jura : pour protéger la faune et la flore, le préfet interdit les activités nautiques

Publié le Mis à jour le

La pêche en 1ère catégorie est interdite dans le Jura depuis le 9 août. Ce mardi 16 août, les activités dans les rivières sont encore plus réduites : canyoning, canoë, kayak, raft, baignade, orpaillage ne sont plus autorisés.

C’est au nom de la biodiversité en danger que le préfet du Jura supprime les activités dans l’eau depuis ce mardi 16 août. Pour protéger les poissons, déjà stressés par le manque d’eau et les chaleurs, il avait interdit la pêche en 1ère catégorie dès le mardi 9 août.

Reportage de Thierry Chauffour et Lilia Aoudia.

Peu de pluies, de fortes chaleurs provoquent une diminution marquée des cours d’eau du département. Dans un communiqué, la préfecture indique : « Cette situation est particulièrement stressante pour la faune et la flore aquatique. La faune se regroupe dans des sites refuges et

Tout dérangement au sein de ces sites peut remettre en cause la survie des espèces présentes pendant cette période critique.

La préfecture du Jura

 

Et la préfecture prend des mesures de plus en plus restrictives et durcit le ton ce mardi 16 août : la pratique des activités aquatiques en rivière à compter du 16 août est interdite.

Le communiqué précise : « Cela concerne toutes les activités aquatiques susceptibles de perturber le fond des cours d’eau : randonnée aquatique, canyoning, canoë, kayak, raft, baignade, orpaillage. »

Ce qui est encore permis 

La baignade reste autorisée sur les sites surveillés par l’Agence Régional de Santé. Les sports de pagaie restent autorisés sous conditions sur le Doubs et la Loue.

Les activités aquatiques restent autorisées dans les lacs et plans d’eau.

De plus, la préfecture ajoute que des opérations de contrôles sont réalisées régulièrement sur les restrictions d’usage de l’eau déjà en cours.

Toutes les informations actualisées sur le niveau de gravité de la sécheresse et les mesures de restrictions qui s’appliquent sont disponibles sur le site de la préfecture et sur Propluvia.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité