Cet article date de plus de 7 ans

Mon baptême du feu avec les pompiers volontaires

Ils s'appellent Philippe, Jérôme ou Magalie. Et qu'ils soient étudiant, vigneron ou employé municipal ils ont tous décidé de donner de leur temps et un peu d'eux pour sauver les autres. Ce sont des pompiers volontaires. On a passé une nuit avec eux. Et depuis ils nous impressionnent encore plus.
Avant l'épreuve du "Caisson", bien s'assurer que le casque soit parfaitement étanche.
Avant l'épreuve du "Caisson", bien s'assurer que le casque soit parfaitement étanche.
À cette époque où les pompiers passent chez vous vendre leurs calendriers avec des petits chats dessus, on a décidé de vous parler du problème de recrutement non pas des pompiers professionnels, toujours au top, mais plutôt des pompiers volontaires.

Ces hommes et femmes  du feu qui ont choisi d'aider les autres en plus de leur travail. Un engagement qui souffre depuis plusieurs années d'une baisse flagrante du nombre de volontaires. Selon des chiffres du ministère de l'Intérieur, on compte 2200 pompiers volontaires en moins en France, en 2012.

Ils nous on invité à voir d'un peu plus près leur quotidien. On n'a pas hésité à les suivre.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets