« Revaloriser la voie professionnelle » tel est le but du ministre de l’éducation, Pap Ndiaye, en déplacement dans le jura

Publié le Mis à jour le

Le ministre de l’Education était ce lundi 27 juin en visite à la cité scolaire Pierre-Vernotte, lycée des arts et du bois à Moirans-en-Montagne. Il en a profité pour rappeler l’intérêt de mettre en avant ce type de filière. La revalorisation de l’apprentissage fait partie du cheval de bataille de Pap Ndiaye.

Le ministre a rappelé que les métiers du bois, enseignés au lycée des arts et du bois à Moirans-en-Montagne « sont des métiers pas si connus qui offrent des perspectives pour la jeunesse ».

Pap Ndiaye a aussi déclaré débuter les échanges « avec toute la communauté éducative pour revaloriser l’apprentissage ». L’objectif est de favoriser l’échange entre le milieu scolaire et le milieu professionnel. «  La région du Jura a réussi à tisser des liens entre les entreprises et les écoles dans le domaine du bois » ajoute-il.

L’école peut offrir des voix de réussite, il n’y a pas que le lycée général, les lycées professionnels peuvent être des lieux de grandes réussites.

Pap Ndiaye, ministre de l'Education

Ce lundi 27 juin en fin d’après-midi, Pap Ndiaye était à la Saline Royale d’Arc-et-Senans pour assister à l’ouverture du colloque « Racisme et antisémitisme : L’universalisme dans la tempête ».

La feuille de route du ministre 

Dimanche 26 juin, le ministre de l’Éducation a annoncé différents axes de travail. Il a indiqué vouloir revaloriser les salaires des professeurs débutants à au moins 2000 euros net par mois. Il souhaite également que les professeurs présents puissent occuper le poste de leurs collègues absents et qu’à leur retour ces derniers compensent en rattrapant le temps perdu. Le ministre de l’Éducation affiche aussi comme ambition de lutter contre les inégalités de genre dans l’éducation. Il envisage plus d'égalité dans l'accès à la formation. Toutes ces mesures sont envisagées à l'horizon 2023.