Les trop méconnues constructions métalliques Fillod

Histoire d'un lieu s'intéresse à un pan injustement méconnu de l'histoire industrielle : les constructions métalliques Fillod, du nom de Ferdinand FILLOD. C'est un chaudronnier jurassien devenu patron qui n'a jamais cessé d'inventer des procédés de construction révolutionnaires pour leur époque. 

Par Fabienne Le Moing

L'histoire débute dans la première moitié du XXème. Elle est indissociable de Saint-Amour dans le Jura.

Les constructions métalliques Fillod
Un reportage de Florence Petit, Laurent Brocard et Rémy Bolard. Avec François Beaudet : élève de terminale OBM (ouvrage de bâtiment option métallerie), lycée rofessionnel Fillod, Frédérique Darras : professeur d'arts appliqués, lycée professionnel Fillod, Laurent Poupard chercheur, service inventaire et patrimoine, région Bourgogne-Franche-Comté, Jean-Paul Fillod : neveu de Ferdinand Fillod et Jean-Daniel Michel : historien local.

 

Ferdinand Fillod en quelques dates

Ferdinand Fillod, né en 1891 à Saint-Amour dans le Jura et mort en 1956. C'est un architecte et designer français.

En 1922, avec une formation de chaudronnier, Ferdinand Fillod, à son retour de guerre, crée la Manufacture de tôlerie Ferdinand Fillod FSA et s’installe comme artisan chaudronnier dans sa ville natale pour la fabrication de matériel agricole galvanisé.

Le 21 novembre 1928, il fait une demande de brevet (délivré le 23 avril 1929) concernant la fabrication de maisons préfabriquées en acier.

En 1929, ayant de gros besoins en acier pour exploiter son invention, Fillod installe son usine à Florange en Moselle, s’associe à la famille Wendel et fonde la société de Constructions métalliques Fillod (CMF).

De 1929 à 1949, la CMF réalisa de nombreux bâtiments métalliques préfabriqués pour le monde entier : casernes (baraquements militaires), écoles, hôpitaux, réfectoires, baraques de chantiers, cités ouvrières et villas (maisons métalliques) et même une église (église Sainte-Barbe de Crusnes) construite en 1938 à Crusnes-cité, cité ouvrière construite de 1913 à 1930 sur le terrain des mines de fer de la société Wendel.

En 1952, la Manufacture de Tôlerie F. Fillod FSA devient S.A Fillod

Ferdinand Fillod meurt en 19562.

Sur le même sujet

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus