Un abribus à la page dans le Jura

A La Châtelaine, petit village du Jura, les habitants empruntent leurs livres à l'arrêt de bus depuis trois ans. Une initiative qui plaît puisque la bibliothèque n'arrête pas de s'agrandir.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Un abribus littéraire ou une bibliothèque-arrêt de bus, on ne sait plus trop... A La Châtelaine, petit village jurassien, le car s'arrête toujours devant la cahute mais celle-ci a depuis trois ans une autre fonction : elle abrite des étagères de romans, de BD et d'essai. Les 130 habitants ont 400 livres à disposition 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Pas besoin d'inscription : les emprunts sont libres. Mais attention : l'abribus n'a rien à voir avec un dépôt ! Les ouvrages sont triés, étiquetés et classés par Pascale Gerriet, conseillère municipale. Parfois, les livres disparaissent tout simplement, mais pas de quoi l'inquiéter : "On ne sait pas ce qu'ils deviennent, racontent-elles. On ne sait pas qui les emprunte, on ne sait pas où ils vont. Ce n'est pas grave, il y en a d'autres qui prennent la place !"

A La Châtelaine, les habitants peuvent emprunter des livres à l'arrêt de bus. Avec les interviews de : Jean-Gabriel Soudier, adjoint au Maire de la Châtelaine; Eliott et Celian; Pascale Gerriet, conseillère municipale Reportage de Laurent Ducrozet et Laurent Brocard

A l'origine de cette initiative : la communauté de communes. D'autres villages ont transformé leur arrêt de bus mais à la Châtelaine, l'engouement est particulièrement important. Même les visiteurs adhèrent à l'idée : "Nous avons beaucoup de touristes qui nous disent : "Vous avez une bibliothèque magnifique !" Et ça, vous ne pouvez pas savoir... c'est un bonheur !"