La couleuvre vipérine, ce petit serpent protégé que des scientifiques déménagent provisoirement dans le Doubs

Quelque part dans le département du Doubs, le long du canal Rhin-Rhône, une opération de sauvetage est menée ce printemps pour déménager et préserver ce petit serpent inoffensif. On vous explique.

La couleuvre vipérine n'est pas vénimeuse.
La couleuvre vipérine n'est pas vénimeuse. © Marie Pannetrat - France Télévisions

C’est un petit serpent inoffensif que l’on trouve le long des cours d’eau. Des hommes et des femmes viennent en ce moment à son secours. Habillée d’une combinaison étanche, Alix Michon, herpétologue à la Ligue de protection des oiseaux (LPO), parcourt les berges du canal. Sa mission : capturer des couleuvres vipérines, une espèce de serpent semi-aquatique en voie de disparition en Franche-Comté. La couleuvre vipérine a besoin du milieu terrestre pour se chauffer, se refroidir, s’abriter, mais elle a aussi besoin du milieu aquatique pour s’alimenter en poissons. Ce serpent n'est pas venimeux et peut faire jusqu'à 90 cm. Sa présence est nécessaire au fonctionnement des écosystèmes, mais c'est une espèce menacée.

Alix Michon est herpétologue à la LPO.
Alix Michon est herpétologue à la LPO. © Marie Pannetrat - France Télévisions

"Elle est menacée parce que notre région est à la limite de la répartition mondiale de la couleuvre vipérine, c’est-à-dire que si vous dépassez le Nord du Doubs, il n’y a plus de couleuvres vipérines" précise Alix Michon. “Il y a un vrai enjeu de conservation de l’espèce dans le projet d’aménagement du territoire comme ici le long du canal où des travaux de réaménagement de berges vont être entamés cet été” ajoute la jeune femme. Une fois capturée, la couleuvre vipérine est prise en photo sous toutes les coutures, puis mise en captivité à la Citadelle de Besançon. L’idée c’est d’avoir un suivi individuel. Une quinzaine de couleuvres ont déjà été sauvées de la future zone de travaux.

Déménagée, puis relâchée après des travaux sur les berges du canal

Le tronçon du canal Rhône-Rhin va faire l’objet d’une réfection des berges par Voies Navigables de France. “On va faire des travaux pour rendre étanche la digue, pour lutter contre les inondations car la digue est classée”, nous explique Dominique Petitclerc, technicien au bureau d’étude de VNF.

La LPO, la Ligue de Protection des Oiseaux, vide donc la berge de ses occupants avant le début du chantier, les couleuvres seront ensuite relâchées après les travaux.

L'intégralité des serpents est protégée par la loi 

Un arrêté du 8 janvier 2021 fixe la liste des amphibiens et des reptiles protégés, et les modalités de protection. Sont notamment interdits, la destruction ou l'enlèvement des œufs et des nids, la destruction, la mutilation, la capture ou l'enlèvement des animaux de leur milieu. Plusieurs espèces de lézards, couleuvres, vipères sont concernées.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature animaux environnement