Le parler franc-comtois : un livre pour redécouvrir le lexique de la région

© DR
© DR

Sophie Garnier publie un livre qui redécouvre la saveur du parler franc-comtois. Un ouvrage édité, illustré et imprimé à 100% en Franche-Comté. Interview.

Par cogitore

L'association La Braillotte publie "Moi j'parle le comtois... pas toi ?", un livre signé Sophie Garnier, qui permet de redécouvrir les expressions fleuries d'un dialecte régional très riche. L'ouvrage n'est pas vraiment une étude socio-linguistique du parler local, mais plutôt une jolie compilation, très amusante, de phrases glanées ici et là, au fil de ses rencontres.

Sophie Garnier, la trentaine, travaille dans une radio associative en milieu rural : Villages FM. Depuis deux ans, elle anime aussi une page Facebook consacrée au parler franc-comtois: "Ce qu'un Franc-Comtois dit", qui compte aujourd'hui plus de 12.000 fans. Devant ce succès grandissant, elle s'est lancée dans un projet d'édition : publier un livre pour sauver les expressions et le parler de la région. Une manière d'être au monde et de protéger un patrimoine immatériel : celui d'une langue riche et authentique.

Votre livre regorge d'expressions savoureuses du quotidien, qui parlent du temps qu'il fait, de la famille et des tracas ou bonheurs de chaque jour.
Sophie Garnier : Je crois que c'est la première chose qui caractérise le parler franc-comtois : son authenticité. Ces expressions, je les ai toutes entendues de la bouche de gens qui vivent dans la région. Souvent de personnes plus âgées que moi. Mon attachement à cette manière de parler, à ce lexique, me vient de ma famille d'abord, mais aussi du savoir-faire des artisans du pays, des agriculteurs qui attachent tant d'importance au temps qu'il fait... Je crois que ce qui plait dans ce parler, c'est vraiment ça : c'est un langage vrai, sans détour. Authentique. 

T'as vu la royée qu'est tombée c'midi ? Des jours pareils t'as meilleur temps d'rester au sec, moi j'te le dis !

Et à l'évidence, vous n'êtes pas la seule à vous y attacher, puisque vous venez de rééditer le livre, qui s'est vendu à 4.000 exemplaires en deux semaines. Vous êtes surprise par ce succès ? 
Sophie Garnier
: Je savais que le livre rencontrerait un intérêt, mais je dois dire que je cours d'une librairie à l'autre pour répondre à la demande. Oui, je suis un peu dépassée par le succès. Il se vend bien sûr dans la région, mais aussi au-delà. Ce sont souvent des Francs-Comtois qui vivent hors de Franche-Comté, ou des lecteurs qui ont un jour vécu dans la région et qui aiment retrouver les mots, les sonorités qu'il y ont entendues. J'en ai même vendu en Allemagne, en Belgique et en Italie !

Arrête donc d'arguigner ta soeur, tu vas finir par prendre une rouste  !


Vous avez aussi choisi de faire un livre "100% franc-comtois". Expliquez-nous ça...
Sophie Garnier : Bien sûr, il me paraissait impensable d'envoyer le texte à l'autre bout de l'Europe alors que nous avons des imprimeurs qui travaillent dans la région. La maquette, les illustrations et le tirage ont été réalisés en Franche-Comté. Sophie Lambda a assuré les dessins et l'imprimeur Simon, à Ornans, a assuré la publication du livre, qu'on vient de rééditer. 
La langue de la Franche-Comté
Les expressions comtoises sont toujours à la mode. Pour preuve, le petit livre de Sophie Garnier, qui leur est dédié, fait un carton. Reportage : Laurent Ducrozet & Denis Colle. Montage : Intissar Bahloul. Avec : Sophie Garnier, auteure du livre "Moi j'parle le comtois..pas toi ?" ; Thierry Dietsch, commerçant à Besançon. - Laurent Ducrozet & Denis Colle

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Personnels hospitaliers en maisons de retraite : la réalité du métier à l'EHPAD de Beaucourt

Près de chez vous

Les + Lus