C'est en Bourgogne-Franche-Comté que le rejet des immigrés est le plus fort

© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Plus de 65 % des électeurs de Bourgogne-Franche Comté qui voteront dimanche 11 juin 2017 choisiront avant tout 1 candidat qui leur semble bon pour leur circonscription. Les autres se détermineront en fonction de considérations nationales. Par ailleurs, la question de l'immigration est très sensible 

Par B.L.

A l’approche du 1er tour des législatives, en Bourgogne-Franche-Comté les considérations locales (« un bon député pour la circonscription ») l’emportent sur la vision politique nationale (donner une majorité de députés favorables à Emmanuel Macron pour qu'il puisse mener sa politique).

C’est ce qu’indique une enquête Ipsos /Sopra Stéria pour le CEVIPOF et le réseau régional de France 3 publiée mardi 6 juin 2017. Cette enquête fait un point sur les intentions de vote entre deux consultations majeures, après l’élection présidentielle qui a vu la victoire d’Emmanuel Macron et avant les élections législatives des 11 et 18 juin 2017.

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Les électeurs vont-ils voter avant tout pour leur circonscription ou pour la France ?

Les électeurs vont-ils voter avant tout pour leur circonscription ou pour le pays ? pour un élu local ou pour un élu national? Ont-ils à l’esprit des intérêts locaux ou des considérations politiques nationales ?

En Bourgogne-Franche Comté, les électeurs qui ont l’intention de voter au 1er tour des législatives le feront avant tout pour…
-65,9% : Choisir un candidat dont les propositions et/ou les compétences leur semblent bonnes pour leur circonscription
-34% : Manifester leur soutien ou leur opposition à Emmanuel Macron et au gouvernement
-0,1% : ne se prononcent pas.


Est-il préférable qu’il y ait une majorité de députés favorables ou opposés au gouvernement ?

Après les élections législatives, est-il préférable qu’il y ait une majorité de députés favorables ou opposés au gouvernement ?
Sur cette question, les électeurs de Bourgogne-Franche-Comté sont partagés en deux camps à peu près égaux :
-49,2% sont favorables à donner une majorité à Emmanuel Macron pour qu’il mène sa politique
-50,7% sont opposés à donner une majorité à Emmanuel Macron pour qu’il partage le pouvoir
-0,1 ne se prononcent pas.



Le rejet des immigrés est très fort en Bourgogne-Franche-Comté 

Par ailleurs, 13 questions ont été posées sur des sujets économiques, sociaux, politiques et sociétaux. Objectif : dresser le portrait des personnes interrogées selon des idées de libéralisme ou de conservatisme économique, d’ouverture ou de fermeture culturelles, de progressisme ou d’autoritarisme politiques. Pour la Bourgogne-Franche-Comté, les résultats sont les suivants :




1- En matière de justice sociale, il faudrait prendre aux riches pour donner aux pauvres
D’accord : 41%
Ni d’accord, ni en désaccord : 36,3%
Pas d’accord : 22,7%



2- Il faudrait rétablir la peine de mort
D’accord : 40,4%
Ni d’accord, ni en désaccord : 16,5%
Pas d’accord : 43,1%


3- Il y a trop d’immigrés en France
D’accord : 60,4%
Ni d’accord, ni en désaccord : 23,2%
Pas d’accord : 16,4%

Il y a trop d’immigrés en France : il n’y a aucune région où la proposition « D’accord » n’est pas majoritaire face aux deux autres. C’est en Bourgogne-Franche-Comté que le taux le plus élevé est atteint (60,4%) devant Provence-Alpes-Côte d’Azur/Corse (59,1%). Il n’y a que quatre régions sous la barre des 50% : Nouvelle Aquitaine (49,9%), Normandie (49,7), Pays de la Loire (48,8%) et Bretagne (46,5%).



4- De nos jours, les parents n’ont plus aucune autorité
D’accord : 64,2%
Ni d’accord, ni en désaccord : 22,8%
Pas d’accord : 13%



5- En matière d’emploi, on devrait donner la priorité à un Français sur un immigré
D’accord : 48%
Ni d’accord, ni en désaccord : 27,8%
Pas d’accord : 24,2%



6- Pour faire face aux difficultés économiques, l’Etat doit faire confiance aux entreprises et leur donner plus de liberté
D’accord : 43%
Ni d’accord, ni en désaccord : 24,9%
Pas d’accord : 12,1%


7- L’homosexualité est une manière acceptable de vivre sa sexualité
D’accord : 65,4%
Ni d’accord, ni en désaccord : 25,93%
Pas d’accord : 9,3%


8- Les enfants d’immigrés nés en France sont des Français comme les autres
D’accord : 53,6%
Ni d’accord, ni en désaccord : 20,2%
Pas d’accord : 26,2%



9- Il faudrait réduire le nombre de fonctionnaires
D’accord : 40,7%
Ni d’accord, ni en désaccord : 30,5%
Pas d’accord : 28,6%



10- L’immigration est une source d’enrichissement culturel
D’accord : 36,8%
Ni d’accord, ni en désaccord : 25,4%
Pas d’accord : 37,9%


11- La France devrait avoir à sa tête un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du parlement ni des élections
D’accord : 44,9%
Ni d’accord, ni en désaccord : 25,6%
Pas d’accord : 29,5%



12- L’islam est une menace pour l’Occident
D’accord : 58,9%
Ni d’accord, ni en désaccord : 20,1%
Pas d’accord : 21%



13- Les chômeurs pourraient trouver du travail s’ils le voulaient vraiment
D’accord : 39,9%
Ni d’accord, ni en désaccord : 35,1%
Pas d’accord : 25,1%

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Affaire Maëlys : l'avocat du suspect conteste la chronologie du procureur

Près de chez vous

Les + Lus