Cet article date de plus de 5 ans

Les jeunes : mal informés ou insouciants face au sida ?

Le Sidaction 2016 a lieu les 1er, 2 et 3 avril. Trois jours de mobilisation, de sensibilisation et d’information sur la lutte contre le sida. Les jeunes sont au cœur de la lutte contre le sida, cette année.
© Dalila Iberrakene Peltier
Pour venir en aide aux malades, faire progresser la recherche et mettre fin à la maladie, le Sidaction a besoin de dons. Comme chaque année, le compteur du Sidaction est remis à zéro et les promesses de dons peuvent être faites en appelant le 110 du 15 mars au 15 avril 2016 inclus.

Pour faire un don 
Par téléphone : en appelant le 110 (numéro d’appel gratuit)
Par Internet : www.sidaction.org
Par courrier : Sidaction - 228, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 PARIS

Les fonds collectés pendant ces trois jours seront reversés à 50 % à des programmes de recherche et de soins et à 50 % à des programmes associatifs de prise en charge, et d’aide aux malades, en France et à l’international.


Le Sida en chiffre

Aujourd’hui dans le monde, 36,9 millions de personnes vivent avec le VIH. Mais seuls 15,8 millions de personnes vivant avec le VIH bénéficient d’un traitement antirétroviral.
En France, 6 600 personnes ont découvert leur séropositivité en 2014 et 11 % concernent les jeunes de 15-24 ans.


Le sida et les jeunes

Les jeunes de la génération « médicament », qui pourtant bénéficient de nombreux moyens de prévention, ne sont pas suffisamment informés et sont par conséquent particulièrement vulnérables à l’épidémie, encore très active en France.
Les constatations sont effrayantes. Les 15-25 ans interrogés se sentent de moins en moins bien informés. En 2015, ils étaient 89% à estimer posséder des connaissances sur les centres de dépistage ou les traitements d'urgence, contre 82% cette année. C'est le chiffre le plus bas de ces sept dernières années.


Les idées reçues des jeunes

15% d'entre eux pensent que l'on peut contracter le virus en s'asseyant sur la cuvette des toilettes et 17% déclarent que la prise d'une pilule contraceptive d'urgence peut empêcher la transmission du VIH. Ils sont aussi 22% à croire qu'il existe un traitement pour guérir du sida.

Reportage :

durée de la vidéo: 01 min 44
Les jeunes face au sida


Une action en fac de droit à Besançon

Le service université de médecine préventive et de promotion de la santé fait une action collective avec l'association Aides. En faculté de Droite le mercredi 6 avril de 13h00 à 17h00 il y aura une distribution de tests de dépistage rapide.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sida santé société