Malformations sur des animaux : plusieurs cas à Clairegoutte en Haute-Saône

Depuis le début de l'année, une éleveuse Haut-Saônoise multiplie les découvertes curieuses sur ses animaux. Après un agneau né sans anus, ce sont deux lapins d'une même portée qui sont venus au monde avec une seule oreille. Des curiosités rares mais qui peuvent en partie s'expliquer.

Malgré leurs malformations, les lapereaux se portent bien.
Malgré leurs malformations, les lapereaux se portent bien. © Marie-Thérèse Mourey

En Février, une éleveuse de Clairegoutte, près de lure (Haute-Saône) a suivi de près la mise bas de ses brebis, et de ses lapines, comme elle le fait chaque année.

Mais c'est une première pour elle que de découvrir à trois semaines d'intervalle, des anomalies sur trois de ses animaux, un agneau d'abord né sans rectum, puis deux lapreaux avec une seule oreille.

Des anomalies qui interpellent et qui s'expliquent, au cas par cas.

L'imperforation du rectum chez l'agneau

C'est le nom un peu barbare donné à la pathologie de l'agneau de l'éleveuse, Marie-Thérèse.

Si l'imperforation du rectum s'opère facilement, c'est aussi une pathologie qui peut mener au décès de l'animal.
Si l'imperforation du rectum s'opère facilement, c'est aussi une pathologie qui peut mener au décès de l'animal. © Marie-Thérèse Mourey

Dans ce cas précis la brebis avait mis au monde deux agneaux, deux mâles. Mais vingt-quatre heures après leurs naissances, Marie-Thérèse constate que l'un des deux ne taite pas et présente un ventre gonflé. Le vétérinaire est alerté, il constatera la non-perforation du rectum de l'animal et procèdera à une petite opération, décrite ci-dessous et consistant à inciser pour recréer l'ouverture.

Une intervention clairement décrite en 2006 par la Société Nationale des groupements techniques vétérinaires en 2006

http://ovine.sngtv.pagesperso-orange.fr/Imperforation%20rectum.pdf

D'après la SNGTV,

Cette affection est relativement fréquente chez les jeunes agneaux. (...) Mais du fait de la faible valeur économique de l'animal, l'intervention chirurgicale doit être simple, économique, avec des soins post-opératoires limités"

 Marie-Thérèse étant très attachée à ses animaux, elle déboursera une centaine d'euros pour faire opérer le jeune animal et lui assurer une croissance normale. Elle devra aussi l'élever au biberon, car après une journée d'absence pour cause d'opération, la brebis n'a plus reconnu l'odeur de son agneau et a refusé de l'allaiter.

 

Le cas des lapins nés avec une seule oreille

Une nouvelle curiosité, qui étonne car survenant dans le même élevage, peu de temps après la naissance du mouton.

Ce qui est moins surprenant c'est que les deux lapins concernés soient issus d'une même portée; en effet ils ont en commun les mêmes antécédents génétiques qui pourraient expliquer le phénomène.

Un mois après leurs naissances, les deux frères ne présentent aucun problème de santé.
Un mois après leurs naissances, les deux frères ne présentent aucun problème de santé. © Marie-Thérèse Mourey

Une malformation peu fréquente mais qui n'est pas une première. Dans le cadre de nos recherches, nous avons découvert un document daté de 1911 et qui fait déjà état de ces cas de lapins nés avec une seule oreille, même si cette formulation est assez imprécise, comme l'expliquait Regnault Félix dans un bulletin intitulé "Lapin né avec absence d'un pavillon de l'oreille" et édité par la Société d'anthropologie de Paris.

il faudrait dire sans pavillon de l'oreille : en effet, le conduit auditif, l'oreille moyenne et l'oreille interne subsistent.

Une précision importante, coroborée par les observations de Marie-Thérèse qui a bien constaté la présence du conduit auditif chez ses animaux.

D'après les spécialistes cités plus haut, les lapins avec une seule ou sans oreilles externes sont victimes d'une anomalie qui est apparue dans la race des lapins lopes dont les oreilles externes pendent, inutiles. Ces disparitions d'organes proviennent d'une loi très générale : quand un organe devient inutile, il s'atrophie et tend à disparaître. Il ne faut pas se laisser tromper par la longueur des oreilles du lapin lope. Elles sont volumineuses, mais elles n'ont plus de muscles pour les remuer, elles ont subi une régression des muscles auriculaires; l'atrophie du pavillon est une étape plus avancée dans la même voie.

Retrouvez le détail de cette étude ici : https://www.persee.fr/doc/bmsap_0037-8984_1911_num_2_1_8334

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature