• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Nans-sous-Sainte-Anne : la taillanderie est à vendre sur leboncoin

© Le Bon Coin
© Le Bon Coin

Le musée de la taillanderie et son domaine situés dans la petite commune du Doubs dans le pays du Lison sont à vendre 850.000 euros. La commune a été surprise par l'annonce de cette mise en vente qui fait suite au décès du propriétaire. 

Par Sophie Courageot

La petite annonce mis en ligne ce mercredi 10 juillet en a surpris plus d'un. A vendre domaine du Musée de la Taillanderie sur 3,8 hectares pour un montant de 850.000 euros.

Le site est bien connu des touristes qui viennent découvrir la source du Lison et qui visitent parfois ce bâtiment datant du 19e siècle. Le domaine appartient à la famille Freyburger depuis 1970. Son propriétaire, le Lorrain Jean-Claude Freyburger est décédé fin janvier 2019. Ses héritiers ont décidé de mettre en vente. "Nous avions rencontré la famille il y a trois semaines à Nans pour un hommage à Mr Freyburger, la famille ne nous avait rien dit" explique Emmanuel Cretin. 

"Tout est vendu en bloc, à ce prix là 850.000 euros ce n'est pas prêt de partir...Restons prudents, il faudra voir si une collectivité locale, département, région ou communautés de communes est intéressée par le site. Nous commune de Nans-sous-Sainte Anne nous n'aurons pas les moyens d'acheter" explique le maire de la commune de 160 habitants. 

"L'activité du musée ne s'arrêtera pas" rassure Sylvain Debray qui avec un guide fait fonctionner le site. "Il y a une volonté que le musée perdure. On est classé monument historique, il y aura toujours un moment où on pourra visiter le site" ajoute-t-il. 

 
© Le Bon Coin
© Le Bon Coin


Le domaine mis en vente s'étend sur 3.8 hectares de terres et la possibilité d'aménager plus de 1700 m2 de bâtiments. Des travaux sont à prévoir dixit la petite annoncé. Crée en 1828, le site est classé à l'inventaire des monuments historiques depuis 1985.

On y trouve un musée qui retrace la mémoire des métiers d'autrefois de forges qui ont fait la renommée de la région. Les visiteurs peuvent découvrir un moulin et une collection d'outils et machines. La taillanderie était un haut lieu de la production de faux en Franche-Comté. Les ouvriers y ont travaillé de 1828 à 1969. L'ensemble des mécanismes hydrauliques fonctionne toujours, entre autres un système de soufflerie unique au monde. Le musée de la Taillanderie accueille environ 13.000 visiteurs par an. Un chiffre qui est monté jusqu'à 35.000 à la fin des années 80- début des années 90.

"Si ce site devient un bâtiment public, il y aura pas mal de travaux avec des normes à respecter" explique Emmanuel Cretin. "Peu importe qui sera le nouveau propriétaire tant que l'esprit de ce musée perdure" ajoute-t-il. La partie musée est déléguée pour l'instant à un gestionnaire. 

Avec la source du Lison, sa via ferrata, son musée de la Taillanderie, le tourisme à Nans-sous-Sainte-Anne dispose de trois atouts solides. "Ces trois sites attirent 80.000 visiteurs chaque été... C'est un tout qu'il ne faut pas perdre" conclut le maire. 

 
 
© Le Bon Coin
© Le Bon Coin
 
© Le Bon Coin
© Le Bon Coin


Un ancien de Nans-sous-Sainte Anne raconte l'histoire de la Taillanderie

 
Taillanderie - documentaire

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus