NATURE. Chouette tombée au sol, que faire si vous en trouvez une ?

Les premières naissances de chouettes ont commencé. La chouette hulotte notamment. Des rapaces nocturnes qu'il faut bien connaître avant de leur porter éventuellement secours lorsqu'ils sont tombés par terre. Explications.

La chouette hulotte
La chouette hulotte © LAUNETTE Florian - maxPPP

Un bébé chouette. Craquant, avec ses douces plumes. Si vous en trouvez une en vous promenant, ou dans votre commune, ne soyez pas tenté de ramasser l’animal.

Les associations de protection de la nature veulent sensibiliser alors que le printemps débute.

Au centre Athenas, spécialisé dans les soins des animaux sauvages près de Lons-Le-Saunier dans le Jura, des petites chouettes sont régulièrement prises en charge.


La petite dernière, une chouette hulotte est arrivée début mars. “Elle a été récupérée sur un terrain de football où elle était menacée par des corvidés et par l’activité humaine” explique Gilles Moyne, directeur du centre Athénas.
 

Il faut faire confiance à la nature et ne pas ramasser abusivement des chouettes tombées au sol

Gilles Moyne, directeur du Centre Athenas




La petite chouette hulotte récupérée va être soignée et nourrie, durant encore quelques semaines. Placée dans un nid artificiel sur un terrain sécurisé, elle prendra seule son envol vers 70 à 80 jours d’âge. 



 “Trouver une chouette hulotte au sol, c'est normal. C’est un processus d’émancipation normal pour cette espèce. Parfois, les cavités où elles nichent sont trop étroites, les petits vont sortir du nid dès l’âge de 20-25 jours. Les petites chouettes qui se trouvent au sol vont même être nourries les premières par leurs parents” ajoute Gilles Moyne. Les chouettes hulottes sortent du nid avant de savoir voler. Cette période de vulnérabilité fait partie intégrante de leur apprentissage de la vie.“Elles portent un duvet mimétique qui les rend invisibles sur les rochers, les gens peuvent les penser en danger en les voyant à terre, ce n’est bien souvent pas le cas” ajoute-t-il. 

La chouette hulotte et son cri particulier


Dans notre région, les premières naissances ont lieu vers le mois de février. La chouette hulotte est une espèce précoce. Elle a des yeux sombres qui la distinguent des autres espèces dont l’iris est clair. Son plumage est tacheté gris, brun, avec souvent une dominance de roux sur le dessus et beige sur le dessous. C’est une chouette de taille moyenne, l’adulte fait entre 37 et 46 cm. En Bourgogne-Franche-Comté, on la trouve en milieu forestier ou dans les communes dans de vieilles bâtisses.


Quels conseils si vous trouvez une chouette à terre ?



D’abord regarder autour de vous. “Si vous trouvez une chouette dans un environnement où elle est très exposée, il faut la percher à une hauteur modérée, sur une branche par exemple ou un muret, hors soleil” conseille le Centre Athenas. Soyez prudent néanmoins, les parents défendent leur progéniture contre les prédateurs. Et l'homme en est un. Quelques coups de becs sont déjà arrivés si on s’approche trop des petits ! 

En cas de doute sur l'identité de la chouette, et sur le danger qu'elle encourt, n’hésitez pas à contacter les associations de protection de la nature

Si vous devez manipuler une chouette tombée à terre, utilisez des gants. Placez du journal au fond d'un carton pour protéger la boite des fientes, et placez-y le rapace. La consigne est de ne rien donner à manger à l'animal, mieux vaut laisser faire les spécialistes, si l'oiseau nécessite des soins. S'il n'est pas blessé, ni menacé, la meilleure chose à faire est de laisser faire la nature comme le précise aussi Jurafaune. 

Une chouette effraie. Les petits restent au nid jusqu'à leur envol.
Une chouette effraie. Les petits restent au nid jusqu'à leur envol. © Philippe Clément - maxPPP


L’exception de la chouette effraie 


Une chouette tombée à terre peut être en danger de mort. C’est le cas de la chouette effraie“Parmi tous les rapaces nocturnes, c’est la seule espèce où les petits vont rester dans le nid jusqu’à leur envol. C’est une espèce rupestre, les individus qui tombent du nid ne seront pas nourris par leurs parents” ajoute Gilles Moyne. La chouette effraie est reconnaissable à son masque facial pâle en forme de cœur, entourant ses yeux sombres assez petits. Lorsqu'elle est surprise de jour, elle ferme les yeux et contracte son masque, ce qui lui donne une physionomie particulière. C’est une chouette de taille moyenne (44 cm), on l’appelle aussi  l’Effraie des clochers.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature animaux environnement