Immeuble incendié à Clamecy : un litige entre locataire et propriétaire comme cause initiale

Publié le

Samedi 2 juillet en début d'après-midi dans le centre-ville de Clamecy, un appartement, situé au 3ème étage d'un immeuble, a été la proie des flammes. Les occupants des dix autres logements de l'immeuble, ainsi que de l'immeuble voisin, ont dû être relogés dans la soirée.

Un litige entre locataire et propriétaire

Le point de départ de cet incendie est un litige entre un locataire et son propriétaire. Le propriétaire de l'immeuble était venu visiter son locataire du 3ème, il a été accueilli par un coup de feu. Fort heureusement, le propriétaire n'a pas été touché.

Nicolas Bourdoune, maire de Clamecy, détaille ce qu'il s'est passé par la suite : "le propriétaire a couru à la gendarmerie pour déposer plainte. Au même moment, il a été prévenu par un autre locataire qu'une des portes d'un logement brûlait. Il s'avère que le locataire a mis le feu à l'étage où se trouvait son logement."

Le locataire de 67 ans aurait lancé des cocktails molotov dans l'escalier pour incendier l'immeuble.

Un incendie maîtrisé, mais des locataires à reloger

Les pompiers de Clamecy sont intervenus "très vite" selon le maire, et cela "a permis de circonscrire l'incendie au bout de quelques heures à l'unique bâtiment qui était le point de départ de l'incendie."

Dès hier soir, l'urgence était de reloger la vingtaine de locataires de l'immeuble et des logements contigus. Nicolas Bourdoune a organisé la prise en charge de ces personnes, en partie dans des logements de la ville, "dont deux familles avec enfants, une personne âgée prise en charge par l'hôpital et nous avons sollicité la Croix-Rouge de l'Yonne et de la Nièvre pour pouvoir accueillir une trentaine de personnes au gymnase de la piscine de Clamecy."

Une structure fragilisée

Il y a un risque d'effondrement du logement incendié, le secteur a été sécurisé. Le maire explique que "c'est une tour du XVIIIè, reconvertie en logement, qui est faite de bois et de colombages. Comme l'incendie a été virulent, la structure est fragilisée et menace de s'effondrer sur les bâtiments adjacents."

Une témoin, Jennifer, a assisté à l'incendie hier. Elle a vu "beaucoup de fumée. Les gendarmes ont évacué les habitants, tout le monde s'est demandé ce qui allait se passer dans le quartier. On a eu peur pour les toitures."

Elle a vu les locataires sortir avec quelques affaires : "c'est impressionnant, quand on sait que les faits de base, ce n'est pas un incendie qui s'est déclaré de manière accidentelle [...] Les gens étaient choqués que ça se soit passé comme ça !"

Une enquête de gendarmerie est en cours. L'homme à l'origine du sinistre pourrait être décédé dans l'immeuble. Un drone a survolé les lieux ce matin pour tenter d'apporter de nouveaux éléments