• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

La commune de Poil voit ses panneaux régulièrement disparaître

© Tania GOMES / France 3 Bourgogne
© Tania GOMES / France 3 Bourgogne

Le village de Poil, dans la Nièvre, est depuis toujours le sujet de blagues sur son nom. Mais certains s'attaquent également à ses panneaux de signalisation, ce qui représente un coût important pour la commune et le département.

Par M. F.

Poil est un petit village tranquille. Sauf pour ses panneaux. Ici les signalisations d'entrée de ville sont régulièrement la cible des plaisantins de passage. Deux se sont encore volatilisés début janvier.

Des blagues potaches qui peuvent paraître bon enfant, mais qui sont parfois plus proches de véritables dégradations.

"Dans les vols, bien souvent c'est uniquement le panneau. D'autres fois, il y a des gens qui poussent un peu plus loin. Ils prennent le panneau, le pied  et la masse qui le tient au sol", détaille Max Légaré, premier adjoint au maire de Poil.

Remplacer un panneau est à la charge du département ou de la commune, selon la route sur laquelle il est placé. Le montant peut s'élever à plusieurs centaines d'euros. Une somme très importante pour un village de 150 habitants.

Plaintes déposées

Rivets, vis, colliers, différents dispositifs ont été testés pour mieux les fixer.

"On a cherché un peu par tous les moyens. Mais il n'y a pas de solutions. Les gens mettent une chaîne autour du support, ils tirent et ils s'en vont avec", ajoute l'élu.

La commune dépose systématiquement plainte lorsqu'un vol est constaté. Et la plaisanterie peut coûter cher. La dégradation d'un bien public peut valoir à son auteur jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende.

La commune de Poil voit ses panneaux régulièrement disparaître
Le village de Poil, dans la Nièvre, est depuis toujours le sujet de blagues sur son nom. Mais certains s'attaquent également à ses panneaux de signalisation, ce qui représente un coût important pour la commune et le département. - France 3 Bourgogne - Rémy CHIDAINE, Tania GOMES, Cécile FRÈREBEAU

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus