La marche des pères : "nous voulons l'égalité pour tous"

Publié le
Écrit par Rémy Chidaine avec Claire Lebret
La marche pour les pères a parcouru la Nièvre mardi 30 novembre pour l'égalité parentale.
La marche pour les pères a parcouru la Nièvre mardi 30 novembre pour l'égalité parentale. © Sophie Hemar, France Télévisions

Dix parents traversent en ce moment la France de Marseille à Paris. 800 km pour sensibiliser à l’égalité parentale. Une action qui les fait passer actuellement dans la Nièvre . Leur but, rejoindre Paris et l’Assemblée Nationale pour faire changer la loi.

Ils étaient au départ dix parents à traverser la France du Sud au Nord pour revendiquer l’égalité parentale en cas de séparation. Ils sont  encore 9 à poursuivre leur périple. Partis de Marseille le 10 novembre dernier, ils font des étapes d’une trentaine de kilomètres par jour, avec pour but ultime rejoindre Paris le 17 décembre et se rendre à l’Assemblée nationale Place de la Bastille. 

  • Une étape dans la Nièvre

Ils sont actuellement en Bourgogne pour une étape dans la Nièvre. Ils sont partis de Montmort (Saône-et-Loire), en passant par Luzy (Nièvre), pour arriver à Avrée (Nièvre).

"Nous sommes désormais dans le département de la Nièvre et nous approchons des 500 kilomètres parcourus depuis le départ", peut-on lire sur la page facebook du collectif.

Ils ont parcouru une trentaine de kilomètres dans le département pour sensibiliser les personnes croisées à leur cause.

  • Trois principales revendications

Au cœur de leurs revendications, trois points principaux autour de l’égalité parentale en cas de séparation. “On est partis de Marseille pour porter trois revendications. La première est de faire de la résidence alternée un principe de base, la deuxième c’est la lutte contre les non représentations de l’enfant et l’éloignement géographique volontaire”, explique Sylvain Grat, l’un des 9 parents.

“Nous avons élaboré une charte qui dresse l’état des lieux assez alarmant de la situation en France et qui explique les détails de nos revendications majeures”, explique le collectif sur sa page internet.

  • Pères et mères concernés

Il n’y a pas que des papas qui marchent pour l’égalité. “Je suis ici pour défendre les enfants qui ne peuvent pas voir leurs parents, ce sont aussi bien les hommes et les femmes qui sont concernés actuellement. Beaucoup de femmes nous soutiennent dans la marche et ont signé la pétition, cela va dans les deux sens”, explique Magali Lehn, marcheuse.

Il faut un équilibre pour tout le monde, parents et enfants selon le collectif. “Dans 90 % c’est la mère qui a la garde mais aussi le plus de charge, il faut que cela soit partagé”, ajoute Magali Lehn.

  • Le besoin de l’enfant en priorité

Au cœur de leurs motivations quotidiennes, le bien-être des enfants de parents séparés. “Le tout c’est de se centrer sur le besoin de l’enfant, faire en sorte qu’il soit au mieux avec ses deux parents quelles que soient les difficultés que les parents peuvent rencontrer entre eux”, ajoute Sylvain Grat.

  • Un vrai cadre juridique

Ces parents souhaitent faire évoluer la situation. “On a un certain nombre de propositions, on a envie de poser le débat, on est dans une période avec l’élection qui se présente. On a d’ailleurs l’avantage d’avoir rencontré pas mal d’élus, maires et députés qui nous soutiennent", ajoute Sylvain Grat. 

Parmi les trois propositions portées par le collectif auprès de la population et des élus, la garde alternée. “La loi de 2002 sur la résidence alternée a un cadre trop large où on va laisser à l'appréciation (du juge, ndlr) le bien-être de l’enfant, c’est très subjectif nous souhaitons un vrai cadre et étudier la résidence alternée comme première solution”, précise-il.

Ils ont déjà parcouru près de 500 km. Ils vont marcher jusqu’à la place de la Bastille pour soumettre leurs propositions. Au terme de leur périple, ils espèrent être reçus le 17 décembre à Paris par le secrétaire d’Etat chargé de l’enfance et des familles, Adrien Taquet. En ligne depuis plusieurs jours, leur pétition “Egalité parentale : 3 revendications pour le bien-être des enfants” a recueilli 40 000 signatures.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.