• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Nevers : quel avenir pour l'ex-chambre de l'Agriculture ?

Le bâtiment de neuf étages est toujours à l'abandon, proie des squatteurs, et vandalisé / © Google Streetview
Le bâtiment de neuf étages est toujours à l'abandon, proie des squatteurs, et vandalisé / © Google Streetview

Le bâtiment de l'ex-chambre de l'agriculture à Nevers, place du champ de Foire, continue de faire parler de lui. Pour ceux qui espéraient des avancées, il va falloir patienter. La Société Civile Immobilière Urba Corp, propriétaire depuis avril 2012, vient d'être placée en liquidation judiciaire.

Par F.L.

Quel avenir pour la maison de l'agriculture de Nevers?
Reportage de Rémy Chidaine, Tania Gomes et Carlos Zappala avec Guy Grafeuille, adjoint au maire délégué à la rénovation urbaine et Denis Thuriot, maire de Nevers (SE) - France 3 Bourgogne


Liquidation judiciaire
La SCI propriétaire du bâtiment de l'ex-chambre d'Agriculture vient d'être placée en liquidation judiciaire.
Le tribunal de grande instance de Lille (ville où est domicilié la SCI) a prononcé la liquidation, car depuis le placement en redressement judiciaire en 2015, la société n'a pas réussi sa sauvegarde.

Acheté en 2012
L'immeuble de neuf étages a été initialement construit en 1970 pour héberger la Maison de l'Agriculture. Elle quittera les lieux en 2006, puis la Mutualité Sociale Agricole (MSA) et la société Groupama seront occupants, jusqu'en 2010. 
Les trois co-propriétaires (MSA, Groupama et Chambre d'Agriculture de la Nièvre) avaient décidé de mettre en vente le bâtiment en 2012, trop coûteux en charges.
Il a été cédé à l'euro symbolique au groupe privé Urbacorp, dirigé par Christian Simon, le 27 avril 2012.

Projet d'hôtel de luxe
Un projet de résidence hôtelière haut de gamme avait été proposé, des suites d'hôtellerie louées à l'année. La présence du circuit automobile de Nevers-Magny-Cours avait été mise en avant comme facteur d'attractivité.
Le projet avait été estimé à 10 millions d'euros.

Un bâtiment entièrement saccagé
Abandonné depuis maintenant 7 ans, et non gardienné, le bâtiment est la proie de visiteurs indélicats.
Dans les colonnes de nos confrères du Journal du Centre, on apprenait en janvier dernier que "rien n'avait été épargné" à l'intérieur du bâtiment, le mobilier était saccagé entièrement, des visiteurs cherchant "à voler du câble électrique."
http://www.lejdc.fr/nevers/faits-divers/2016/01/28/l-ancienne-maison-de-...

Des frais pour la municipalité
Afin de garantir la sécurité, la mairie de Nevers maintient l'interdiction d'accès au bâtiment, et doit régulièrement remplacer des palissades endommagées ou démontées.

Détruire ou réhabiliter ?
Quel que soit le choix, il y aura des frais importants à prévoir, entre le désamiantage du bâtiment et la remise en état
En attendant, l'immeuble de neuf étages continue de se dégrader.


Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus