Cet article date de plus de 3 ans

Nièvre: enlevé sur fond d'extorsion, un jeune homme est libéré 20H plus tard

Un jeune homme a été kidappé mardi dans la nuit sur fond d'extorsion à Chaulgnes. Il a été relâché ce mercredi 8 février 2017 dans la soirée près la gare de Nevers. Point sur l'enquête.

Le mystère autour de l'enlèvement d'un jeune homme dans la nuit de mardi à mercredi dans la petite commune nivernaise de Pougues-les-Eaux (Nièvre) commence à s'éclaircir grâce au témoignage de la victime et de son beau-père.

Dans la nuit de mardi à mercredi, entre minuit et 1 heure du matin, plusieurs individus font irruption au domicile du jeune homme de 23 ans à Pougues-les-Eaux. Ils l'emmènent ensuite, sous la contrainte, à Chaulgnes où résident sa mère et son beau-père. Sous la menace, ce dernier va retirer 500 euros au distributeur de billets et leur remet. Les six individus repartent avec l'otage.

Quatre d'entre eux reviennent à 4 heures du matin, réclamant plus d'argent et commettant de nombreuses dégradations au domicile des parents du jeune homme. Le beau-père leur fait un chèque de 3 000 euros et prévient les gendarmes à leur départ.

La gendarmerie déploie alors un important dispositif de recherche et finit par localiser un des véhicules présent à Chaulgnes la nuit précédente.

L'après-midi même, alors que la victime était activement recherchée, une cinquantaine de personnes (des gendarmes assistés du GIGN) interdisent l'accès à rue Franc Nohain, située au centre ville de Nevers et perquisitionnent une maison, sans retrouver la victime.

Le propriétaire du véhicule est toujours en garde à vue.

Le jeune homme est finalement libéré volontairement par ses ravisseurs, à proximité de la gare de Nevers. Il s'est fait connaître auprès des forces de l'ordre et est hospitalisé en état de choc. Il a subi des violences et s'est vu prescrire 15 jours d'ITT.

Les agresseurs seront vraissemblement poursuivis pour "extorsion avec violence". Un crime pour lequel ils encourent jusqu'à 30 ans de réclusion criminelle.  Le mobile serait un règlement de comptes sur fond d'affaire de drogue.


Un reportage de Rémy Chidaine, Tania Gomes et Patrick Jouanin.
Intervenants : le beau-père de l'otage et Sylvain Colomer, subtitut du procureur de Nevers.


durée de la vidéo: 01 min 50
Dans la Nièvre, un jeune homme enlevé sur fond d'extorsion

 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers