Noël au balcon en Franche-Comté : on n'est pas loin des records de température

15° degrés aujourd'hui à Besançon. Le père Noël pourra enlever son bonnet ce soir ! La douceur exceptionnelle un jour de Noël, ce n'est pas la première fois dans notre région. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

En ce jour de Noël, les prévisionnistes de Météo-France ont ressorti les chiffres du tiroir à archives. On s'attendait à ce que le record soit battu. Et bien non !

Décembre mois de douceur aussi 


Thierry, prévisionniste du jour nous a retrouvé un 16 degrés un 24 décembre à Besançon. C'était il y a peu. Il y a deux ans en 2013, un petit coup de tempête nous avait apporté un peu de douceur la nuit de Noël.

En 1983, le jour de Noël, il avait fait aussi 16 degrés dans la capitale comtoise ! Et je vous passe les 21 degrés relevés à Besançon, le 16 décembre 1989. C'est le record de douceur à battre pour un mois de décembre en Franche-Comté.

En cette période de fêtes, le thermomètre devrait tourner autour des 5 degrés de moyenne en journée. On en est bien loin.


Noël aux tisons a bien existé 

Souvenez-vous, ce n'est pas si loin. A Besançon en 2001, le thermomètre avait chuté à -14 degrés la nuit du réveillon de Noël. 

Le record de froid, un 25 décembre, date de 1962 avec un -15 degrés dans la capitale comtoise.

Le record de décembre ? - 20 degrés en 1939 à Besançon toujours.


Et le froid, il revient quand ?

Pas pour l'instant. Les températures sont à peine négatives la nuit en ce moment dans le Haut-Doubs et Haut-Jura. Une petit - 2 degrés relevé ce matin.

Pour Bruno Vermot-Desroches, directeur de Météo France, il faudra encore patienter. Un léger refroidissement est attendu vers les 4-5 janvier. Mais reste à confirmer si les flocons seront au rendez-vous en montagne.

Pour l'instant on reste dans un hiver normal. 30% des Noël n'ont pas connu de neige par exemple dans le Haut-Doubs. S'il ne neige pas d'ici mi-janvier, là on sortira de la norme habituelle

explique-t-il. 

De la neige en janvier, il reste à y croire. En gardant en tête deux années noires. 1898 et 1998 n'ont pas vu un seul flocon tomber dans notre région.